parutions ARCHIVES parutions  2020     2019

Retour

 

parutions

 2021

 

 

Retour

**********************************************************

Parution aux Editions la RUMEUR LIBRE MAI 2021

Serge Pey

OUESSANT ENEZ EUSA

 

 

PRIX XAVIER GRALL 2020

 

 Voir 4ème de couverture

ce livre fera l'objet d'une prochaine émission 

 

 

Ouessant, Enes Eusa, est une apocalypse et un droit de bris. Rédigé volontairement sans majuscule, il est un poème de contrebande et de naufrage, de photos péries en mer et de paroles de sauvetage. Chant épique, il a été conçu comme une médiation et une transe, depuis le sémaphore de l’île, devant les rochers déchirant un Atlantique vengeur et amoureux.

 

Ces mots-tempête, dédiés à son ami le druide et explorateur du mystère Breton, Gwenc’hlan Le Scouëzec, est aussi un hommage à toute la poésie bretonne, traversée par les figures de Bruno Geneste, Eugène Guillevic, Yvon Le Men et Paul Keineg.

 

Ces mots-tempête, dédiés à son ami le druide et explorateur du mystère Breton, Gwenc’hlan Le Scouëzec, est aussi un hommage à toute la poésie bretonne, traversée par les figures de Bruno Geneste, Eugène Guillevic, Yvon Le Men et Paul Keineg.

Venu du plus profond de ses montagnes occitanes, Serge Pey convoque ici, dans une longue hallucination acérée, les oiseaux, les passés et les avenirs, les mythologies, les faits divers, mais aussi les fantômes de toutes les Bretagnes qui habitent encore aujourd’hui le cœur des Bretons.

 

Poème écologique, engagé et amoureux Ouessant, Enez Eusaa obtenu le Prix Xavier Grall en 2020.

Ce livre a été écrit en 2019 sur le Sémaphore de Créac'h à Ouessant, dans le cadre d'une résidence organisée par la Maison de la Poésie du Pays de Quimperlé.

 

 

Serge Pey est né en 1950 dans une famille ouvrière du quartier de la cité de l’Hers à Toulouse. Enfant de l’immigration et de la guerre d’Espagne, son adolescence fut traversée par la lutte antifranquiste et les mouvements révolutionnaires qui secouèrent la planète. Militant contre la guerre du Vietnam, il participa activement aux événements de mai et juin 1968. Parallèlement à son engagement politique, il découvrit très tôt la poésie et les voix de fondation qui ont transformé sa vie. De Lorca à Whitman, de Machado à Rimbaud, de Villon à Baudelaire, de Yannis Rítsos à Elytis, d’Alfred Jarry à Tristan Tzara, des troubadours à Antonin Artaud, des poésies chamaniques à celle des poésies visuelles et dadaïstes… Il commence alors la traversée d’une histoire de la poésie contre la dominance française des écritures de son époque.

 

C’est au début des années soixante-dix qu’il inaugure son travail de poésie d’action et expérimente, dans toutes ses formes, l’espace oral de la poésie. Le travail de Serge Pey dans la poésie contemporaine se définit comme une articulation entre écriture et oralité. Se déclarant lui-même comme un héritier des poésies du monde, il ouvre des passages dans les poésies traditionnelles des peuples sans écriture, la poésie médiévale, les pulsions du zaoum et celles de la poésie sonore. À la suite de Jerome Rothemberg, on a pu attribuer une partie de son travail à l’espace de l’ethnopoésie. La façon de médiatiser son poème, ou de l’illustrer oralement, passe par une rythmique faisant appel à toutes les ressources du corps: battement de pieds, percussions avec ses mains, voix de ventre et de gorges. Il déclare lui-même vouloir « champter» le poème. Dans sa diction vertigineuse proche de l’hallucination, le rythme restitue la colonne vertébrale de son texte. Serge Pey reste le musicien ou le batteur inégalé de ses poèmes. Ses nombreux récitals avec Allen Ginsberg, ou des musiciens comme André Minvielle, Bernard Lubat ou Beñat Achiary illustrent la force de son engagement de diseur.

 

Puisant les thèmes de son écriture plus particulièrement dans les symboliques d’un «mysticisme athée », ses livres Bâtons de la différence entre les bruits, Le Millier de l’air, La Parole des bâtons, Dieu est un chien dans les arbres ou Poèmes à l’usage des chemins et des bâtons sont des explorations mystiques de la marche de la vie dans l’absolu de sa naissance permanente. Écrits comme des constructions symboliques ces poèmes témoignent aussi de la force mystique et d’une écriture fraternelle avec Pessoa ou Reverdy ou encore de la théologie négative d’Angélus Silesius dont il partage les labyrinthes de connaissance. Des traités d’alchimie à la pensée orientale du taoïsme jusqu’aux détours par la philosophie présocratique et gnostique, sa poésie couvre des champs immenses de la spiritualité. Le travail mené par le poète autour des poésies premières s’est manifesté particulièrement par la publication et les «performances» réalisées autour du Peyotl. À côté de ceux de Charles Duit ou de Burroughs, son livre Nierika ou les mémoires du cinquième soleil, réalisé à partir de la cosmogonie et des pratiques hallucinogènes des Indiens Huicholes, a ouvert un espace majeur dans les littératures de l’extase. Son poème Nierika est ainsi un hommage aux langues de la vision. Serge Pey reste un créateur parmi les plus singuliers de la poésie-action internationale. Inventeur et concepteurs des marches mondiales de la poésie, un long métrage, La Boîte aux lettres du cimetière, lui a été consacré en 2015.

 

Docteur en Histoire contemporaine et en Lettres modernes, écrivain, poète, plasticien, ses recherches convoquent des domaines aussi divers que l’archéologie, la linguistique, la philosophie, l’ethnologie et la psychanalyse. Expérience des limites du langage, engagement politique et philosophique de la poésie, examen critique de la performance, interrogation sur les contradictions de la modernité, statut du rôle des avant-gardes, sont les thèmes centraux évoqués dans ses recherches théoriques. Ses textes de création éclairent d’une manière pertinente et polémique le rôle que le poète peut jouer dans les espaces urbains d’une société qui propulse la poésie hors du livre.

 Lauréat du Grand Prix national de poésie de la Société des gens de lettres, du Prix international de poésie contemporaine Robert Ganzo, le Prix de poésie Guillaume Apollinaire lui a été décerné en 2017. Président aux destinées de la Cave Poésie de Toulouse, il est à côté d’Arrabal, satrape du Collège de pataphysique. Professeur émérite, il est membre de l’Unité Mixte de Recherche, FRAMESPA-CNRS. Serge Pey a dirigé jusqu’en juin 2018 les Chantiers d’art provisoire du CIAM à l’université Toulouse 2 – Jean Jaurès.

 

Retour

**********************************************************

Retour

**********************************************************

 
 Béatrice Daël, Présidente de l’association des éditions Cocagne, nous communique :
 
Depuis quelques mois déjà, avec mon ami le peintre Jean Hazera nous travaillons sur un projet de livre. Le texte et les illustrations sont de Jean. Et nous poursuivons cette aventure en lançant une campagne de crowdfunding (financement participatif, en bon français).
A vous le plaisir de la découverte en cliquant sur le lien :
https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/le-pays-des-grisemines-de-jean-hazera-conte-pour-enfants-jusqu-a-plus-de-80-ans
Merci à l’avance de votre participation et merci de diffuser l’information autour de vous.
N’hésitez pas à m’appeler.
Bien à vous.
Béatrice Daël
06 83 80 83 50
PS Vous pouvez feuilleter l’ouvrage dans son intégralité sur le site de l’association des éditions Cocagne en cliquant sur le lien :
https://www.cocagne-editions.fr/actualite/le-pays-des-grisemines-jean-hazera/

 

Retour

**********************************************************

 
Marie-Jeanne VERNY, Professeur émérite au département d'occitan à l'Université Paul Valéry de Montpellier
nous communique :
Séminaire occitanistes Université Paul-Valéry à suivre en visioconférence sur ce lien :
https://univ-montp3-fr.zoom.us/s/98217608363

JACQUES ROUDIL (1612-ca 1690) "Sur le long terme, une vie se dessine en filigrane, des engagements, des plaisirs, des soucis, des colères et aussi de l’émotion et une tendresse souvent contenue mais débridée à la toute fin, quand opèrent enfin le charme de Pignan et les promesses de la retraite au village."

Quelques quarante ans après l’édition de Marcel Barral, en deux volumes, à l’Entente Bibliophile, Claire Torreilles édite aux PULM  Las obros mescladissos d’un baroun de Caravetos de Jacques Roudil, poète montpelliérain en un volume de 400 pages (ouvrage à commander chez votre libraire ou sur le site des PULM : https://www.pulm.fr/index.php/9782367813516.html).

Cette édition suit un autre manuscrit, plus ancien et plus complet puisqu’il contient 43 poèmes inédits, certains très beaux, écrits dans les dernières années du poète.

Non seulement cet ouvrage donne à lire Roudil à de nouveaux lecteurs, mais aux lecteurs anciens il propose un Roudil nouveau, comme rajeuni. Celui qui s’affiche ironiquement « baron de Caravètes », c’est-à-dire fils de Montpellier, est aussi fils de son siècle. Sous la fantaisie, la gravité s’affirme de plus en plus. Il nous donne à voir et à comprendre l’évolution d’une ville progressivement soumise à l’ordre monarchique. Son discours sans monotonie use de tous les registres en fonction des circonstances, la conquête amoureuse, la connivence entre pairs, la complicité villageoise, la confidence ou la satire.

Les poèmes sont donnés dans l’ordre de leur composition (celui du manuscrit) et dans le respect de l’apparent désordre d’une « mescladisso » de langues voulue par le poète et hautement significative : le français, l’occitan et le latin (ces deux langues étant traduites en français). La variation chez Roudil est un principe poétique. Passer d’une langue à l’autre pour dire la même chose ou à peu près, dire une chose et son contraire, prier une dame inaccessible et faire à une autre des déclarations érotiques, faire l’éloge des Grands ou la satire des nouveaux riches, c’est vivre et écrire tout à la fois, dans l’humeur ou la contradiction, en liberté.  

Un « livre de raison poétique » selon Philippe Gardy.

Sur le long terme, une vie se dessine en filigrane, des engagements, des plaisirs, des soucis, des colères et aussi de l’émotion et une tendresse souvent contenue mais débridée à la toute fin, quand opèrent enfin le charme de Pignan et les promesses de la retraite au village.

 

Retour

**********************************************************

Le poète Jean-Michel Bongiraud nous communique :
 Poèmes Partagés n°1

 

Le premier numéro de Poèmes Partagés est en ligne.

Vous pourrez le découvrir en tapant sur you tube mon nom ou en copiant le lien ci-dessous.

https://www.youtube.com/watch?v=H9Tp_ZibcyU

 

Dès à présent, vous pouvez m’envoyer vos poèmes pour le numéro 2.

Je vous souhaite une bonne écoute et à bientôt !

Cordialement

Jean-Michel Bongiraud

Retour

**********************************************************

"Vous prendrez bien un poème ?"
 Courrier des lecteurs. Numéro spécial 109.
voir doc

Retour

**********************************************************

Belvédère N° 60 – Janvier-mars 2021

 

SOMMAIRE

 

Nuage de mots

Regards croisés :

Allocution hermaphrodite solennelle

À la parole, citoyen !

Sguardi incrociati :

Il Trio di Dacia Maraini

Comare Maraini non è gelosa

Ciao

BELVÉDÈRE d’Andrea Genovese

Moi et le Formans

La luna – La lune

Eterna gloria ai nostri eroi

(novella con arrosto slamico)

Vocations pastorales (nouvelle)

LIVRES

Chroniques et poèmes d’Alain Joubert

Le sommeil de Lucian Blaga

L’insomnie de Hervoje Pejaković

I dintorni di Milano di Antonino Antonazzo

BELVÉDÈRE de Vanessa De Pizzol

Poésie

Intermittents

Raphaël et ses Madones

LIVRES

Da Vinci su tre ruote d’Alessandro Agostinelli

I pirati del Sud di Paolo Lago

LIRE

Retour

**********************************************************

Retour

**********************************************************

Un toulousain, homme lettré, philosophe : David Le Gallais - publie L'histoire d'un pédé comme on dit D. Le Gallais - L'histoire d'un pédé comme on dit

Catégorie : Témoignages

Nombre de pages : 230

Description : "Depuis ce jour-là le monde me faisait entrer dans ce trou noir. Je vivais dans l'espoir de m'effondrer encore un peu plus. Être enfin prêt à rencontrer la mort et mettre fin à cette souffrance. Au lieu de cela, il y avait la vie devant moi dans les yeux de Jimmy. Et ce mal-être me rongeait chaque jour un peu plus. Que devais-je faire ? Me laisser tomber dans les abîmes du moi dans lesquels je commençais à tenir mes repères lugubres et mes incertitudes ? Ou bien me plonger dans cet espoir fou de l'amour ? Une question me revenait à l'esprit comme un leitmotiv". Entre angoisse, questionnements philosophiques et sensualité, D. Le Gallais signe un premier roman émouvant. Le livre traite de la problématique de l'amour, l'homosexualité, de la différence dans un monde qui se veut moderne. Mais l'est-il pour autant ? Le combat est loin d'être facile, mais l'auteur ne rend pas les armes. L'histoire d'un pédé comme on dit est une quête permanente d'humanité.

Ce livre sera évoqué lors d'une émission.

Editions Baudelaire

Nombre de pages : 230

Prix : 18,00€

Retour

**********************************************************

Notre ami le poète  Roland Nadaus est à l'honneur dans Ouest France du 28 mars 2021

voir doc

Retour

**********************************************************

 
Le troisième numéro de la revue Des PAYS HABITABLES vient de paraître !
Naïveté - Utopie – Exubérance
Vous souhaitez vous abonner ou commander :Sur le blog de la revue et de la Librairie La Brèche, éditions

Vous souhaitez acheter le n°3 dès à présent :Sur le site de Pierre Mainard éditeur

Pour mémoire :

 
PIERRE MAINARD, ÉDITEUR 4, place Beethoven  - 47600 Nérac Tél & Fax : 05 53 65 93 92 mainardeditions@free.fr Facebook : pierre mainard éditeur Site Internet : http://pierre-mainard-editions.com/

 

Retour

**********************************************************

La dernière publication de 
Jean-Luc POULIQUEN:

Retour

**********************************************************

 Joël Vernet
La nuit n'éteint jamais nos songes
Lettres Vives 15 €

 

« J'aimerais parler à quelqu'un de manière tremblotante, incertaine, comme un enfant butant sur un caillou, se retrouvant face dans le sable. J'aimerais parler aussi clairement que le plus idiot d'entre nous. Retrouver la langue simple, celle que nous avons abandonnée dans le fatras des conversations, des servages mercantiles. La langue de la lumière et de la foudre qui n'est que langue d'amour. Je suis à la poursuite de cette langue m’échappant toujours. Je suis ce coureur fou dont l'élan ne s'arrêtera jamais. »

 

voir couverture

Retour

**********************************************************

Retour

**********************************************************

nouvelles parutions aux éditions Tròba Vox 
voir : https://trobavoxeditions.com/troba-occitana-uei/

 

Retour

**********************************************************

Numéro spécial 108. Courrier des lecteurs. 6 mars 2021.docx

Retour

**********************************************************

 EDITIONS CARACTÈRES

 Le chanteur ambulant: une anthologie poétique –

Lakmīprasād Devkoā

 

Collection Planètes – édition bilingue – Poèmes traduits du népali par Rémi Bordes

226 p.

22,90€

 

22,90 €

Pendant que l’Inde avait son Tagore, le Népal voisin avait son Devkota. Du fait peut-être de la fermeture du pays et du manque de traducteurs, la nouvelle ne s’est jamais véritablement ébruitée, mais il est temps assurément que cet écrivain d’envergure sorte de ses frontières et rencontre un public plus large. Auteur d’une œuvre foisonnante et diverse, Laxmiprasad Devkota (1909-1959) est dans son pays le classique immédiat de la modernité, une figure tutélaire. Tout en restant fortement enracinée dans la culture indo-himalayenne, sa poésie, d’une sensibilité vibrante, d’une rare densité d’expression, souvent teintée de résonances spirituelles, est mêlée d’une pensée humaniste d’aspiration universelle. Voici enfin traduits en français des morceaux significatifs de l’œuvre de Devkota, qui restituent à la fois la pluralité et la cohérence de son parcours, par un des rares spécialistes francophones de la langue népali.

https://www.editions-caracteres.fr/.../le-chanteur-ambulant/

 

 

Retour

**********************************************************

 

Retour

**********************************************************

Un toulousain publie un premier roman 

Dossier de presse L'histoire d'un pédé comme on dit.pdf

Retour

**********************************************************

Pour ses 50 ans de chansons, Eric Fraj sortira en fin de 2021 un doub CD intitulé « La vida » : 32 chansons extraites des concerts « RdV» et « La vida ». En occitan, catalan, castillan ou français, chacune est une création musicale spécifique pour ce CD. Entre éclectisme stylistique, musical et poétique Eric Fraj racontera un voyage étrange et complexe : la vie. Pour soutenir ce projet et aider à son financement c'est ici https://ericfraj.com/

 

Soscripcion LA VIDA.docx

 

Retour

**********************************************************

 

le numéro 3 de Fermentations Poétiques est mis en ligne.

Vous pouvez y accéder sur you tube par le nom de la chaîne : 

Jean-Michel Bongiraud

par le nom de la vidéo : Fermentations Poétiques n°3

ou par le lien suivant :

https://www.youtube.com/watch?v=qMKPy11VaNI&ab_channel=Jean-MichelBongiraud

au sommaire de ce numéro :

Christian Saint-Paul, Texture, revue Cabaret, Libellé,

 Verso et Contre-Allées.

Vous pouvez  joindre Jean-Michel Bongiraud par mail :

Retour

**********************************************************

Pour ses 50 ans de chansons, Eric Fraj sortira en fin de 2021 un double CD intitulé « La vida » : 32 chansons extraites des concerts « RdV» et « La vida ». En occitan, catalan, castillan ou français, chacune est une création musicale spécifique pour ce CD.Entre éclectisme stylistique, musical et poétique Eric Fraj racontera un voyage étrange et complexe : la vie.Pour soutenir ce projet et aider à son financement c'est ici https://ericfraj.com/

 

Retour

**********************************************************

Editions
 
Nous sommes heureux de vous informer de la parution de l'ouvrage de Chantal Danjou
 
 
 
 
 
 
15,5 x 24 cm - 486 pages - 30 €
ISBN : 979-10-309-0260-0
 
 
Liens pour commander, parmi d'autres librairies :
 
 
 

Les titres publiés sont disponibles sur www.editionsorizons.fr
Vous pouvez aussi les commander à :
 

 

Retour

**********************************************************

 Le nouveau livre de 
Brigitte Maillard 
" Le Mystère des choses inexplicables"
Voir couverture entière
Voir première de couverture
Voir présentation et commande
Monde en poésie
Livre audio 2020 A l'éveil du jour
 

Retour

**********************************************************

 
 
 
Olivier Peraldi signe un roman percutant sur une époque déjà proche de la nôtre
 
 
 
 
 
 
15,5 x 24 cm - 212 pages - 20 €
ISBN : 979-10-309-0241-9
 
 
Liens pour commander :
Amazon  - Fnac  -  Harmattan
 
 
 
 
Cliquez sur cette vidéoL'auteur évoque son ouvrage 
 
 
 
 
 
 

 

 

Retour

**********************************************************

 Revue Nouveaux Délits 68 : premier numéro de l'année !

Retour

**********************************************************

JOËL VERNET
(voir émission Confinement n° 28 : 
L'oubli est une tache dans le ciel Fata Morgana éd.)
fait paraître : 
Mon père se promène dans les yeux de ma mère 
Récit
La Rumeur libre éditeur
 Montent en nous, sur la terre gelée, des phrases qui s'en vont sautiller dans la main, sur la page

 Joël VERNET nous communique : 

Des nouvelles au sujet de mon dernier Livre (pièce jointe : couverture)  et un dossier sur mon travail dans la revue Rumeurs N°8 (Entretien, documents, photos) pour les Happy Few !!!!!

https://www.larumeurlibre.fr/catalogue/collections_la_rumeur_libre/revue_rumeurs/revue_rumeurs_n_8_octobre_2020_revue_rumeurs_actualite_des_ecritures

 

 

Et le 4 mars paraît chez Lettres Vives : la nuit n’éteint jamais nos songes.

http://publication.hmlivre.com/f_revue_nouveautes_mars_2021#page/15

 

Amitié

Joël

 

Et j’ai plaisir à vous offrir cet uppercut d’Antonio Gramsci

 

 

de

Antonio Gramsci

Chaque matin, à me réveiller encore sous la voûte céleste, je sens que c’est pour moi la nouvelle année. C’est pourquoi je hais ces nouvel an à échéance fixe qui font de la vie et de l’esprit humain une entreprise commerciale avec ses entrées et sorties en bonne et due forme, son bilan et son budget pour l’exercice à venir. Ils font perdre le sens de la continuité de la vie et de l’esprit. On finit par croire sérieusement que d’une année à l’autre existe une solution de continuité et que commence une nouvelle histoire, on fait des résolutions et l’on regrette ses erreurs etc. etc. C’est un travers des dates en général. On dit que la chronologie est l’ossature de l’Histoire; on peut l’admettre. Mais il faut admettre aussi qu’il y a quatre ou cinq dates fondamentales que toute personne bien élevée conserve fichée dans un coin de son cerveau et qui ont joué de vilains tours à l’Histoire. Elles aussi sont des nouvel an. Le nouvel an de l’Histoire romaine, ou du Moyen Âge, ou de l’Époque moderne. Et elles sont devenues tellement envahissantes et fossilisantes que nous nous surprenons nous-mêmes à penser quelquefois que la vie en Italie a commencé en 752, et que 1490 ou 1492 sont comme des montagnes que l’humanité a franchies d’un seul coup en se retrouvant dans un nouveau monde, en entrant dans une nouvelle vie. Ainsi la date devient un obstacle, un parapet qui empêche de voir que l’histoire continue de se dérouler avec la même ligne fondamentale et inchangée, sans arrêts brusques, comme lorsque au cinéma la pellicule se déchire et laisse place à un intervalle de lumière éblouissante. Voilà pourquoi je déteste le nouvel an. Je veux que chaque matin soit pour moi une année nouvelle. Chaque jour je veux faire les comptes avec moi-même, et me renouveler chaque jour. Aucun jour prévu pour le repos. Les pauses je les choisis moi-même, quand je me sens ivre de vie intense et que je veux faire un plongeon dans l’animalité pour en retirer une vigueur nouvelle. Pas de ronds-de-cuir spirituels. Chaque heure de ma vie je la voudrais neuve, fût-ce en la rattachant à celles déjà parcourues. Pas de jour de jubilation aux rimes obligées collectives, à partager avec des étrangers qui ne m’intéressent pas. Parce qu’ont jubilé les grands-parents de nos grands-parents etc., nous devrions nous aussi ressentir le besoin de la jubilation. Tout cela est écœurant.

 

 

Retour

**********************************************************

Julien BLAINE
 
La Cinquième feuille
voir notes de lecture

Retour

**********************************************************

Julien BLAINE
vient de paraitre :
 

Retour

**********************************************************

Julien BLAINE 
"Le grand dépotoir"
voir : les critiques

 

voir : http://redfoxpress.com/dada-blaine6.html

 

Retour

**********************************************************

2020

Retour

Jean-Pierre Crespel

vous invite à lire :

LEVANA

Hommage à NAIM ARAYDI poète druze israélien de langue arabe et hébraïque, Homme de paix et de partage, que je dédie au PEN CLUB

en reconnaissance de leur travail de lanceur d'alerte et de défense internationale des poètes et écrivains persécutés et bafoués

voir doc

**********************************************************

Retour

Jean-Marie de Crozals

Passeur de poèmes

La Cabroulasse

34330 La Salvetat sur Agoût

 

lasalvetatsuragout.wixsite.com/festival/poesie-sauvage

nous communique :

La Voix du poème vous donne une bonne occasion d'être unique : Offrez des poèmes pour Noël
Offrez-vous  et offrez à vos amis l'anthologie 2020 de nos ateliers d'écriture :
ARCHIPEL 8
44 pages, 18 auteurs, préface de JM de Crozals
Illustrations de Françoise Carrère
Pour ce faire, cliquez sur ce lien :
 
On vous demande votre date de naissance ? C'est obligatoire dans la législation des ventes internet.
Il n'y a aucune indiscrétion de notre part. Et puis, vous pouvez mettre n'importe laquelle 😂
 
Merci pour votre soutien, et prenez bien soin de vous.
François RAYMOND10 rue des Prades34290 Lieuran-les-Béziers www.facebook.com/lavoixdupoeme

 

 

 

**********************************************************

Retour

De Françoise Vignet :
"Vous prendrez bien un poème?"
Voir Courrier des lecteurs. Numéro spécial 105.

**********************************************************

Retour

Parution du 20 novembre 2020

 dans la collection création

FEUE LA MAISON SOURCE / BLESSE BLANC LE SILENCE

POÈMES D’ADELINE OLIVIER

alidades

**********************************************************

Retour

L'année 2020 est bientôt derrière nous ! On revient sur les dix-huit livres parus, avant de vous souhaiter de joyeuses fêtes...

La lettre d’information n°125 – Décembre 2020

2 + 16 = 18

 

Qui a dit que nous ne saurions pas résister aux affres de 2020 ? Nos deux derniers livres parus sont venus rejoindre les seize autres que nous avons publiés au cours de l’année. Oui, malgré les aléas, nous avons semées dix-huit graines de poésie dans les librairies. Dix-huit livres qui, grâce à vous lecteurs, ont pris racine et se fraient un chemin jusqu’au soleil. Alors maintenant que votre librairie préférée est réouverte, il ne vous reste plus qu’à compléter votre collection ! Et puis, on vous le redit chaque année, quoi de mieux que de glisser des poèmes dans les souliers de Noël ? Pour vous aider à choisir, retrouvez notre catalogue de l’année ci-dessous…

Une année en poésie...

Envers et contre tout, 2020 fut une année remplie de poésie ! On a caché les titres de nos 18 livres de l'année sous les mots clefs ci-dessus : "Station", "La servante écarlate", "Grenade"...Saurez-vous deviner à quel titre correspond chaque expression ?Pour vous aider, vous pouvez découvrir le catalogue de nos parutions annuelles en le téléchargeant ici ! Pour les commander, n'hésitez pas à vous tourner vers les librairies indépendantes. Vous pouvez découvrir celles qui sont proches de chez vous grâce à cette carte créée par Livres Hebdo.

 Le prix Fetkann ! Maryse Condé pour Nassuf Djailani

Nous sommes très heureux et très fiers de vous annoncer que Nassuf Djailani a reçu le prix Fetkann ! Maryse Condé dans la catégorie Poésie pour son recueil Naître ici.La remise du prix a eu lieu vendredi 27 novembre, en ligne, en présence des autres lauréats."Mesdames, messieurs

D'abord mon bonjour fraternel à tous à qui j'exprime mes plus vifs remerciements, profond respect et infini reconnaissance pour ce choix.(...)Je suis fier et honoré d'avoir été désigné comme lauréat du Prix Fetkann dans la catégorie Poésie. Sachez mais vous le savez peut-être déjà que Fetkann est une contraction d'une phrase qui résonne à mon oreille et a des ramifications jusque loin dans mes fibres. Je suis natif de la petite île de Mayotte voisine de la grande île de Madagascar et de la Réunion, des Comores, du Mozambique, juste en face de chez moi, de l'Inde plus haut. L'histoire et l'esclavage sont le dénominateur commun de notre espace. Nous sommes les peuples de la mer. (...)"

Lire la suite sur notre site

 Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil

Tous les ans, nous nous rendons avec joie au salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil. Cette année, le salon prendra évidemment une forme un peu différente : pas de halle ouverte aux visiteurs, mais des interventions auprès des établissements scolaires, des rencontres en bibliothèques et librairies, et une exposition sur la place de la mairie de Montreuil. Cette exposition, intitulée "La Tête dans les Images", vous permettra notamment d'admirer des reproductions de gravures d'Olivia Paroldi, issues du recueil Le tournesol est la fleur du Rom !Le salon proposera aussi une télé, du 2 au 7 décembre. Bruno Doucey et Murielle Szac y présenteront l'émission "Un bateau nommé poésie", des lectures de poèmes pour fêter les 10 ans de la maison (en semaine 9h30, 14h, 17h30 / week-end à 9h30, 14h25).Vous pourrez également retrouver nos auteurs invités, Katerina Apostolopoulou – dont le recueil J'ai vu Sisyphe heureux fait partie de la sélection des Pépites dans la catégorie Fiction Ados –  Caroline Boidé, Marion Collé, Bruno Doucey, Olivia Paroldi et Murielle Szac, lors de plusieurs visioconférences pour les journées professionnelles.Ces rencontres en ligne sont ouvertes à tous ! Pour cela, il suffit de créer votre profil sur la plateforme dédiée et de vous inscrire aux rencontres qui vous intéressent :vendredi 4 décembre à 10h45 : "Vivre autrement la poésie en classe et en bibliothèque" (par Bruno Doucey) lundi 7 décembre à 14h15 :  "Nous avons 10 ans", consacrée à l’aventures des Éditions Bruno Doucey (par Bruno Doucey et Murielle Szac)

Et aussi...

Mardi 8 décembre à 17h30, retrouvez Bruno Doucey et Murielle Szac en ligne pour une conférence autour de la thématique "Transmettre la poésie à l'école", dans le cadre du projet "Souffle et poésie", mené par l'université de Nantes. Toutes les infos ici. Pour accéder, voici le lien direct Zoom.– Retour sur la Nuit de la Poésie à l'Institut du monde Arabe : revoir les lectures des poèmes de Breyten Breytenbach par Léon Bonnaffé, issus du recueil La main qui chante.

Éditions Bruno Doucey Cour Alsace-Lorraine, 67, rue de Reuilly – 75012 Pariswww.editions-brunodoucey.com

 

**********************************************************

Retour

 

LA LETTRE DE REVU

Chères lectrices, chers lecteurs,Toute l'équipe de REVU est fière de vous annoncer la parution prochaine de Boutures sur ivoire, le huitième numéro de REVU, que vous pouvez d'ores et déjà réserver ! 
 
Deux semaines avant la parution officielle de REVU n°8 Boutures sur ivoire, nous ouvrons dès aujourd'hui les précommandes ! 
Nous en profitons également pour lancer un petit pack de Noël pas piqué des hannetons (3 numéros au choix, des cartes postales, 20€ frais de port compris) 
REVU vend ses numéros au prix de 5€. C’est un prix rond et symbolique que nous avons souhaité le plus modique possible. REVU se conçoit sans publicités ni subventions et les revenus occasionnés par la vente servent simplement à payer l’impression du numéro suivant. C’est un pari risqué mais qui nous semble juste afin de coïncider avec notre envie d’indépendance et de partage partout et pour tous et toutes. 
REVU revendique également, depuis sa naissance, un schéma économique pensé autour du circuit court. Chaque numéro est conçu à Nancy mais aussi fabriqué dans une imprimerie locale.Retrouvez les différents numéros de REVU, les packs et abonnements sur le site internet de l'association.
 
 

REVU n°8 : Boutures sur ivoire

 

Cet été, à force de discussions de terrasses en terrasses – admirant potagers en devenir, silhouettes de poules sous hibiscus – nous avons décidé collectivement d’investir un champ de réflexion et d’action qui nous est cher : le lien entre écriture poétique et luttes sociales et environnementales de notre temps. 
Si la poésie a depuis longtemps démoli sa tour d’ivoire, a-t-on jusqu’alors vraiment pris en compte son pouvoir revitalisant dans le champ de la pensée et de l’action ? La poésie, comme la nature, est une force vitale, une énergie créatrice qui, grâce au langage, tisse un rapport sans cesse renouvelé de l’humain·e au monde. Fort de ce constat, nous avons pensé Boutures sur ivoire, le dossier de ce numéro de REVU, sur la base de quatre notions piliers : le territoire, l’écologie, l’énergie et le mouvement, dans un souci d’interaction et d’influence réciproque. 
De la redéfinition de l’engagement poétique sous la plume de Pierre Vinclair aux réflexions de Florian Crouvezier sur le moyen d’appréhender un territoire grâce au texte, se dessine une trame de rapports particuliers à la nature, non univoques et constamment refondés. Lucien Suel nous invite à penser poétiquement le jardin – donc l’univers, tandis que Martin Wable noue de façon inextricable pensée et présence au monde. Julia Lepère, quant à elle, érige des motifs mystérieux pour établir un rapport plus charnel au sauvage. Enfin, Richard Rognet, en poète élégiaque, n’oublie pas de nous rappeler que, face au désastre intime, la nature demeure un recours bienfaiteur.L’illustration de couverture a été réalisée par Zoé Delacour.
 
Découvrez les premières images de REVU n°8 dans cette courte vidéo !
Feuilletez les premières pages de REVU n°8, et la liste exhaustive des participant·es à ce numéro.
Facebook
Website
Instagram
Email
Twitter
 
Copyright © *2020* *Association Revu*, Tous droits réservés.Notre adresse mail :revularevue@gmail.comNotre site internet : www.associationrevu.com 
 

**********************************************************

Retour

Éditions Caractères
L’Évangile selon Walt Whitman de Robert Louis Stevenson 

 

Éditions Caractères

Édition bilingue anglais (Écosse)/ français

Traduction de Romain Delaroche.
Découvrez une confrontation littéraire entre le Nouveau monde et la vieille Écosse

Résumé : Whitman et Stevenson, le nouveau monde face à l’ancien… Lorsque Whitman connait ses premiers succès, Stevenson n’est encore qu’un jeune étudiant qui cherche sa voie. Il découvre le poète des Amérique, de 30 ans son ainé. Quelle énergie se dégage de l’homme qui ouvre le nouveau monde à la poésie ! Marquant son indépendance vis-à-vis de la rigoureuse poésie européenne, ses thèmes se nourrissent de ces espaces sans fin sur lesquels les nouveaux venus défrichent les terres et plantent. Stevenson sera à jamais reconnaissant envers l’homme et le poète de la modernité qui lui a insufflé un puissant souffle de vie. Il ne cessera d’étudier et d’écrire sur Whitman, toujours avec passion et de manière toujours plus raisonnée et subtile à mesure que son expérience grandit. L’Évangile selon Walt Whitman relate la rencontre littéraire entre ces deux poètes.

Disponible en librairie et sur notre site internet.

Collection Planètes

ISBN : 9-782854-466430

Format : 13 x 21cm

101 pages

 

**********************************************************

Retour

Les éditions LEVANT 
ont repris leurs activités.
Voir :

**********************************************************

Retour

 

 

 

 

**********************************************************

Retour

Franck MERGER nous communique :
La revue PHAETON publie
- "Yunès", poème signé de mon nom
- "La coulée de la gazelle", poème de la poétesse tadjike Gulrukhsor Safieva
 traduit par Nafissa Sikandari-Tourneux, Niloufar Sadighi et moi-même 
(le tadjik est une forme particulière du persan, écrite en alphabet cyrillique)
 
Pour plus d'informations, mon site "D'autres voix" / ici
Pour suivre mes activités, mon compte Facebook / ici
Pour commander la revue, le site de la revue Phaéton / ici
 
Bonne lecture!
 
Franck Merger

**********************************************************

Retour

 Ce texte a été publié 
sur la lettre d'information hebdomadaire
 de L'Express "Sur le bout des langues" 
consacrée au français, aux langues de France
 et à la défense de la diversité culturelle.
Vous pouvez la recevoir gratuitement le lien suivant :  
https://bit.ly/31Yje02 "

 

Michel Feltin-Palas
L’Express. Rédacteur en chef.

 

 
   
 
  Michel Feltin-Palasmfeltin-palas@lexpress.fr  
 
 
Lettres d'un "Provincial" aux Parisiens
Le très talentueux Claude Sicre dénonce le mépris que subissent en France les cultures dites "régionales". Et l'énorme gâchis que représente pour notre pays le fait de se priver des idées, des rêves et de l'énergie des "provinciaux".
Pour dire quelques vérités à la France, Montesquieu avait utilisé un subterfuge resté célèbre : faire parler des Persans. Révérence gardée envers le grand philosophe, c'est ainsi que procède Claude Sicre qui, depuis Toulouse, assène à la capitale un discours qu'elle n'aime pas entendre : l'oubli et le mépris des autres régions.
VOUS SOUHAITEZ RECEVOIR GRATUITEMENT CETTE LETTRE D'INFORMATION ? >> Cliquez ici
L'homme, cocréateur du groupe Fabulous Troubadors, inventeur des repas de quartier, initiateur du forom des langues dans le monde - on en oublie - a un talent fou. Dans un livre très atypique composé avec le peintre Hervé Di Rosa (1), il commence par reprendre cette question que posait Apollinaire : "Qui sera le Christophe Collomb à qui l'on devrait l'oubli d'un continent ?" Et il y répond : "Mais, cher Monsieur, ce continent oublié existe en France [...] qui a pour nom la PROVINCE, et qui est tout autre chose qu'elle, des myriades de choses." Ce sont ces myriades de choses que les deux auteurs nous proposent ici de découvrir.
Oh, certes, depuis quelques décennies, "province" a cédé la place à "régions" et tout récemment à "territoires". Hélas, cela ne change rien, souligne Sicre, car ce n'est pas de mot qu'il faut changer, mais de représentation mentale. Depuis des siècles, poursuit-il, "la province est le lieu de la fermeture d'esprit, des moeurs austères, de l'ennui, de la tradition, du démodé, du manque de fantaisie, des crimes horribles, du machisme, du plein-de-trucsphobies, de la résistance aux progrès, des retards en tout, vous pourrez poursuivre la liste (...). Paris, c'est simple, c'est le contraire." Une vision colportée à loisir par des centaines de cinéastes, de publicitaires, de peintres, d'écrivains... "En province, la pluie est une distraction", écrivaient ainsi les frères Goncourt.
Claude Sicre note encore que "province" (2) n'existe à sa connaissance qu'en français. "Ni Naples, ni Trieste, ni Venise ne sont des villes provinciales en italien, ni Séville en espagnol (et Barcelone ?), ni San Francisco aux USA, ni Saint-Pétersbourg en Russie, ni ni ni ni ni." Il en va tout autrement chez nous, où l'on a créé un fourre-tout indistinct. "En français, des gens aussi différents que les bergers basques, les industriels lyonnais, les infirmières vendéennes, les marins bretons, les avocates picardes et les peintres sétois peuvent être classés ensemble comme des "provinciaux"", ajoute Sicre, qui s'en offusque : "Formidable pensée, qui réduit la pluralité à l'un."
Quel rapport avec cette lettre d'information consacrée aux langues de France, demanderez-vous ? Il vient. Selon Claude Sicre, ce raisonnement binaire entretient une pensée globale. "On passe de Paris/province à langue/patois, puis à l'homme civilisé face au plouc, à l'attardé (provincial)." Il a raison : tout comme de hautes figures de la République ont sincèrement cru que les "races supérieures [avaient] pour devoir de civiliser les races inférieures" (Jules Ferry, 1885), Paris a sincèrement cru avoir pour mission de civiliser les provinciaux en les arrachant à leurs langues et en leur imposant le français. 
A leur manière, poétique et un brin foutraque, Sicre et Di Rosa nous font mesurer cet "énorme gâchis" qui plombe une culture française devenue hémiplégique, se privant des idées, des rêves, des talents, de l'énergie de ces hommes et de ces femmes "coupables" de s'exprimer en corse, en breton, en occitan, en basque ou en flamand. Une approche névrotiquement centralisée qui conduit notre pays à cet exaspérant paradoxe : défendre dans le monde "l'exception culturelle", tout en poursuivant sur son propre sol une oeuvre d'uniformisation linguistique.
En amoureux éperdu de la diversité, Claude Sicre, lui, plaide pour une République dans laquelle égalité rimerait avec pluralité . Qui pourrait lui donner tort ?
(2)  On lit souvent que l'étymologie de province renverrait au latin vincere, "vaincre", ce qui en ferait en quelque sorte "le domaine des vaincus". Cette interprétation n'est en réalité aucunement attestée.
Réagissez, débattez et trouvez plus d'infos sur les langues de France en me rejoignant sur LA PAGE FACEBOOK DEDIEE A CETTE LETTRE D'INFORMATION
À LIRE AILLEURS
Au tournant des XIXe et XXe siècles, la IIIe République va imposer le français comme langue exclusive de l'enseignement. Cette décision s'accompagne d'un discours anti-méridional et d'une mise en avant à l'école des seuls auteurs du nord de la France. Et ce malgré le prestige des troubadours et le prix Nobel de littérature attribué à Frédéric Mistral pour une oeuvre en provençal en 1904. Un article à lire sur le site Dis-leur.
Un courageux article de Midi Olympique contre l'invasion des anglicismes dans ce sport. Pourquoi parler d'Automn nation cup plutôt que de Coupe d'automne des nations ? Pourquoi ruck plutôt que mêlée ouverte, offloadplutôt que passage de bras ? Le comble est sans doute atteint par le train censé vanter la coupe du monde qui aura lieu en France baptisé... We love 2023 tour
C'est un nom qui intrigue, attire, inspire et résonne aux oreilles des Français avec des accents de paradis perdu. Mais autant les francophones d'Europe et d'Afrique savent situer le Québec, autant l'Acadie reste pour eux un mystère. La lettre d'information de Valérie Lion "Attache ta tuque" nous offre l'occasion de rattraper notre retard.
Admettons-le : la formule est un tantinet emphatique, mais l'association Dizale a le mérite de doubler films et séries en breton et de les rendre disponibles sur sa plateforme de vidéo à la demande, Breizhvod. Plus d'informations ici.
La proposition de loi du député héraultais Christophe Euzet "visant à promouvoir la France des accents" sera débattue à l'Assemblée nationale le jeudi 26 novembre prochain. Elle vise à ajouter les accents dans la liste des discriminations réprimées par le Code pénal et le code du travail et, surtout, à favoriser une prise de conscience sur le sujet. 
À REGARDER
Si vous ne connaissez pas les Fabulous Troubadors, voici un petit cadeau. Ce"duel sans pareil" entre Claude Sicre (à gauche)et Ange B. constitue à la fois une déclaration d'amour à la langue française et une ode à la diversité. Une volonté de créer avec esprit et humour un "contre-pouvoir culturel", résumé par le titre de l'album dont cette "chanson" est extraite : Duels de tchatche et autres trucs du folklore toulousain. 
 

 

**********************************************************

Retour

 

42 poèmes & aphorismes choisis, traduits et présentés par J-M C, 98 pages, 15€

Si vous aimez l’intelligence (non artificielle), l’humour subtil et la poésie allant droit au coeur.

Si vous souhaitez découvrir en français une auteure figurant parmi les « classiques modernes »

de langue allemande, mais qui ne fut jamais traduite dans notre langue. Si vous aimez les si, plus

que vessies, car vous vous méfiez des lents ternes, Mascha vous séduira, comme elle m’a séduit,

il y a déjà longtemps de cela. J’ai travaillé deux ans, en partenariat étroit avec J-C Tardif et dtv,

l’éditeur de poche allemand, à ce recueil bilingue en pensant à vous, proches et amis, amoureux

d’une poésie expressive non dénuée d’humour, afin de vous permettre d’apprécier, à votre tour,

Kaléko, artiste apatride d’origine juive qui connut une vie de perpétuel exil (Allemagne, USA, Is-

raël), sans jamais renoncer à son amour de la beauté, de la justice, de la liberté. Je vous remercie,

d’ores et déjà, de vous faire les hérauts de cette œuvre unique, dont beaucoup reste à traduire… Avec chaleur, Jean-Marc

 

**********************************************************

Retour

A commander sur Amazon :
l'essai de
 Jean-Luc POULIQUEN
Robert Louis Stevenson à Hyères
 

**********************************************************

Retour

En cette période compliquée, on vous accompagne en poésie, tous les soirs à 18h, en vous proposant "un poème au coin du feu" !

La lettre d’information n°122 – Novembre 2020

Pas d'problème !

 

Alors quoi, ces rendez-vous annulés, ces rencontres avortées, ces envols de la parole poétique cloués au sol, ces librairies barricadées, ces nuages noirs amassés au-dessus de nos têtes, toutes ces entraves au vivre ensemble vont-ils nous faire flancher ? Que nenni ! La colère, la rancœur, le dégoût, la déprime, la peur, ces vilains mots qui aboient si forts en nous en ce retour du confinement, essayons de les museler. « Pas d’problème », proclame avec humour la poètesse de la Beat Generation Diane di Prima dans ce poème que nous vous offrons en clin d’œil au premier soir du confinement. On vous le promet, la poésie sera là, et nous avec ! Mais vous, ne nous oubliez pas, hein ? Nos livres vous attendent, bien au chaud, et l’opération de nos 10 ans se poursuit jusqu’à la fin de l’année. Commandez-les à votre libraire préféré, il vous les servira au coin du feu.

Un poème au coin du feu

Où acheter nos livres ?

Vous êtes nombreux à nous demander comment vous pouvez vous procurer nos livres durant cette période.Malgré l'obligation de fermeture qui touche les librairies indépendantes, elles sont nombreuses à inventer des solutions pour continuer leur activité et pour prendre vos commandes.N'hésitez donc pas à vous renseigner auprès de votre libraire habituel !Vous pouvez consulter ici les librairies qui proposent le retrait des commandes sur place ("click and collect").

À paraître ce mois-ci...

En ce mois de novembre, nous avons deux livres à paraître, qui seront en librairie dès le 10 novembre. Un livre jeunesse par Ceija Stojka et Olivia Paroldi, dans notre collection Poés'histoires, et un beau livre consacré à Jean Ferrat, avec des dessins d'Ernest Pignon-Ernest et un texte de Lyonel Trouillot... Nous vous en reparlerons très prochainement !

Hommage à Diane di Prima

Le premier "poème au coin du feu" était en vidéo, avec Bruno Doucey et Murielle Szac qui rendaient hommage à la poétesse américaine Diane di Prima, disparue le 25 octobre. Son texte "Pas d'problème Poème de fête" est à retrouver dans notre anthologie Beat Attitude – Femmes poètes de la Beat Generation.

Éditions Bruno Doucey Cour Alsace-Lorraine, 67, rue de Reuilly – 75012 Pariswww.editions-brunodoucey.com

 

 

**********************************************************

Retour

Phonations flexibles. Vinyle et livrets poésie

Marc Tison / Marc Bernard / JJ Tachdjian 

Vinyle (maxi 45t) / poésies sons et musiques / + 2 livrets-recueils

 200 ex numérotés 

Soutenez le projet sur KissKissBankBank !

(Cliquer  sur le lien ci-dessous)

https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/phonations-flexibles-vinyle-et-livret

Fabrication d'un maxi vinyle accompagné de deux livrets : livret disque + livret recueil. Poésie d'aujourd'hui en sons-musiques et images. Vinyle 4 titres. Tirage 200 exemplaires numérotés. Disponible avant Noël 2020.

 

Textes et voix : Marc Tison / Sons et musiques : Marc Bernard / Images et graphismes : J.J. "El Rotingo" Tachdjian. 

 

Trois créateurs compères de longue date associés autour de la poésie de M. Tison pour réaliser un objet à écouter, à lire et voir. 

La poésie fondue en matière sonore sur les platines et qui s'affiche. 

Les enregistrements ont été réalisés par M. Bernard au studio de la Cie du Tire Laine à Lille. Les textes sont extraits de différents recueils de M. Tison. JJ Tachdjian a mis en page visuelle deux livrets. Un livret lié aux textes du maxi et un livret-recueil de nouveaux textes de M. Tison. Deux livrets dépliables au format 40cmx60cm. 

L'objectif de la collecte est d'aider à couvrir les coûts de fabrication de l'ensemble (et des frais postaux d’envois) en précommandant, les livrets ou l'objet ou encore l'objet et d'autres bonus. 

 

 
Marc Tison

**********************************************************

Retour

 

Une anthologie bilingue publiée par La Rumeur Libre commémore le centenaire du pte Jordi Pere Cerdà

 

LITTÉRATURE. PERPINYÀ, 23/10/2020

 

Le 21 octobre, la Casa de la Generalitat de Perpinyà a accueilli un acte de commémoration du centenaire de la naissance du poète saillagousain Jordi Pere Cerdà (Sallagosa, 1920 Perpinyà, 2011). Lacte a consisté en une lecture de Comme sous un Ylot de sève, lanthologie bilingue de poèmes de Cer récemment publié par les éditions La Rumeur Libre, et une table ronde entre Étienne Rouziès, auteur de lanthologie, et Hyacinthe Carrera, professeur à lUniversité de Perpignan.

 

La Casa de la Generalitat de Perpinyà commémore le centenaire de Jordi Pere Cer

 

https://paris.llull.cat/offices/paris/actualitat_detall.cfm?id=39014&url=une-anthologie-bilingue-publiee-par-rumeur-libre- commemore-le-centenaire-du-poete-jordi-pere-cerda.htm&fbclid=IwAR1qzc- AEy6gM2REOBheDRpGCwKTfOVomaOIdXe4x7nWUEnPW-dL-s4271w

 

Poète, romancier, dramaturge et mémorialiste en langue catalane, Jordi Pere Cerdà (né Antoine Cayrol) est une 6igure culminante dans la culture catalane, notamment celle produite à la Catalunya Nord pendant la seconde moitié du XXe siè cle. En tant que défenseur du développement de la culture et la langue catalanes dè s sa jeunesse, Cerdà a créé une œuvre engagée politiquement et socialement, laquelle lui a valu de nombreux prix des institutions catalanes tels que le prix de la Littérature de la Generalitat de Catalogne (1986), la Creu de Sant Jordi (1996), le Prix d'honneur des lettres catalanes (1995) et le Premi Nacional de Literatura de la Generalitat de Catalunya (1999).

Indissociable de la Cerdagne, lœuvre de Cerdà est majoritairement lié à la culture populaire cerdane, la nature et ses idéals politiques, depuis quil a é té profondément marqué par la Guerre Civile espagnole, puis la Seconde Guerre mondiale. Pareillement, il a pris un rô le déterminant en la diffusion des œuvres antifranquistes clandestines éditées à Paris, il a fait partie de la politique occitane activement et il a rejoint de nombreuses organisations culturelles tels que l’Institut dEl tudes Occitains, le GREC (Grup Rossellonè s d’Estudis Catalans) ou la revue Sant Joan i Barres.

 

Le 16 octobre, le Dé partement des Pyrénées-Orientales en collaboration avec lAssociation Casa Samsó dIlla a organisé un premier acte dhommage à Cerdà à la Maison de la Catalanité, où six spécialistes sur lauteur saillagousain ont fait une présentation détaillée sur sa vie et son œuvre. La Casa de la Generalitat de Perpinyà a accueilli à son tout une séance spé ciale autour de la diffusion de l’œuvre de Cerdà en fraais, grâ ce à Comme sous un Ylot de sève, lanthologie bilingue traduite pour El tienne Rouziès et publiée par La Rumeur Libre ce mois.

 

Toute son œuvre littéraire ayant été écrite en catalan, l’écrivain a souvent é té situé en marge de la production française, c’est pourquoi la sé lection bilingue de Rouziè s est très bienvenue a6in que les lecteurs francophones puissent jouir de lœuvre de l’auteur. Pendant la rencontre à la Casa de la Generalitat, le traducteur a parlé sur l’adaptation poétique en français et sur sa vision de la poé sie de Cerdà , accompagné de Hyacinthe Carrera, maı̂tre de confé rences à l’Université de Perpignan et chercheur.

Comme sous un Olot de sève. Anthologie poétique

De Jordi Pere Cerdà

Traduit du catalan par El tienne Rouziè s El ditions La Rumeur Libre

2020

140 pages

**********************************************************

http://www.hamid-larbi.net/

 

Retour

**********************************************************

Retour

**********************************************************

Ce livre fera l'objet d'une prochaine émission "les poètes"
 

 

Retour

**********************************************************

à la fois l'intrigue et la poésie
Ce livre fera l'objet d'une prochaine émission.
Voir l'article de Francine Barre 
 

 

TOULOUSE, LA VILLE ROSE ?

Ils se nomment Rénat de Saint-Hilaire, Aymeric Mercader, Michel Sebat. Des hommes d’ici. Hauts en couleurs. D’un certain âge. Ou, d’un âge certain. Chacun rêve à sa chacune. Inaccessible, évanescente, fée, fantôme. Elle est là. La jeune Fleur. Elle est absente. La belle cantatrice Maria. Tous trois en marge du monde laborieux, par l’âge, par choix, un peu forcé. Rénat, le professeur retraité (encore gaillard), Aymeric, le Cathare (tout un poème), Michel le taiseux et l’amoureux de Rosa, une jeune Kurde retrouvée assassinée dans un squat incendié. Trois hommes à fleur de peau,  se retrouvent embarqués (entraînant leur amours) dans une enquête chargées d’Histoire, au pays de Toulouse.

Tout aussi passionnante que soit l’intrigue, c’est le voyage dans l’Histoire qui aimante. Francis Pornon nous entraîne dans la Toulouse que j’aime où « même les mémés aiment la castagne », « Un de ces matins où les toits marqués de la glu encrée de la nuit commencent à rouiller alors que le soleil glisse à peine au-dessus des tuiles avant de ruisseler sur les trottoirs en une averse qui va devenir brûlante au gré de la journée où le nerveux vent d’autan, emballé depuis la mer en sautant champs et pechs... ».

Les Mystères de Toulouse, presque mieux qu’un guide, une balade dans le rebelle Pays Cathare, au fil des rues et du temps. Du temps de l’amour courtois, lorsque les femmes, comme Azalaïs, fille du comte de Toulouse, étaient troubadours. Du temps des guerres de religions. Du temps des « Humanistes ». Pas si humaniste que ça. Au 50 rue des Filatiers, la maison de Jean Calas, le protestant, accusé d’avoir tué son fils qui voulait devenir catholique, écartelé, fracassé après le jugement des capitouls. Une plaque « À la mémoire de toutes les victimes de l’intolérance et du fanatisme ». « Quelque chose clochait dans la chronologie, une période humaniste et un supplice médiéval pour un condamné par intolérance ». L’Affaire Calas. Voltaire. « Le temps noir de la ville rose ». Quand « l’aventure rencontre la grande Histoire ». Au milieu du siècle dernier, la rouge prison Saint-Michel, lieu de torture des résistant-es. Marcel Mendel dit Langer, le métèque, né en Pologne torturé à la prison Saint-Michel, assassiné par les vichyste et les nazis. Les enquêteurs sillonnent une ville qu’ils connaissent bien.

Quelques protagonistes des Mystères découvrent ainsi qu’ils paient les dettes de leurs aïeux, une loyauté invisible. Petit-fils de collabo ou fils de miliciens, fidèle à sa lignée qui devient lâche tortionnaire. Petit-fils de pétainiste, fils de résistant qui devient redresseur de tort. Toulouse rose, Toulouse noire.

Plus loin, Francis Pornon, au fils du récit et à la recherche d’un caïd profiteur du malheur des sans papiers, nous mène à Carcassonne et dans les Corbières, l’Aude, « battue par le cers, le vent du nord en bourrasques violentes… vagues végétales qui dominaient la plaine dorée et striée par les voyages, invasions, retraites, cortèges et exodes qui tranchèrent au fil des siècles sur les bleus outremers des Pyrénées contemplatives » . Cortège, exode encore, références aux souffrances des émigrés Républicains espagnols en 1939, à leur emprisonnement aux camps de Bram, du Vernet, à leur engagement dans les FTP-MOI pour délivrer le pays des nazis. Toulouse rose, Toulouse noire.

Et puis, il y a la Toulouse d’aujourd’hui, l’explosion d’AZF et la reconstruction « la vie moche peut-être mais maintenue et recommencée après le désastre. » Les sans papiers installés dans des abris de fortune indignes le long de la Garonne. Le feu prémonitoire au squat où vivent des centaines d’immigrés. Les bénévoles qui s’organisent. Toulouse rose, Toulouse noire.

Ballade enfin à l’Art de vivre où le boire et le manger sont l’apogée, « exultation d’être, parmi lesquels le goût, le savoir et le pouvoir des bonnes choses telles le vin ». Parlant du vin des Corbières : « Fleur élevait le contenant transparent au-dessus des yeux pour admirer la teinte pubescente en plein verre et la nuance cipoline en surface, portait sous les narines le nectar fleurant le pruneau, la réglisse, les épices même, avec une trace de fleurs blanches, et enfin goûter le moment venu, les yeux clos à son tour, confirmation de l’initiation ».

Alors oui, Toulouse rose mais aussi Toulouse noire. Mais « Une fleur de corail que le soleil arrose, C’est peut-être pour ça, malgré ton rouge et noir, C’est peut-être ça qu’on te dit ville rose » chantait Claude Nougaro.

Francis PORNON a été professeur d’ESC (Education socio-culturelle). Il est écrivain, poète, militant, chroniqueur dans une radio associative toulousaine : Radio Mon Païs. Il aime la bonne chair, le bon vin, la vie. Son roman se nourrit de son vécu. Ses personnages sont tous un peu lui.

                                                                                              Francine Barre

Francis PORNON

Mystères de Toulouse : de rose et de noir

Editions TDO, 2020.

Retour

**********************************************************

En octobre, découvrez le recueil de Breyten Breytenbach et le nouveau titre de notre collection Poés'histoires, avec les poèmes de Ceija Stojka et les gravures d'Olivia Paroldi ! On fête aussi nos dix ans en librairie, avec de nombreux événements à venir...

La lettre d’information n°121 – Octobre 2020

Quand les mains chantent, dansent et rient

 

Bouches dissimulées ? Poignées de mains prohibées ? Qu’à cela ne tienne, nous apprenons à lire les sourires dans les yeux, à écouter les sons de nos peaux, à capter le mouvement d’une mèche de cheveux. Et savez-vous que les mains aussi peuvent rire, chanter et danser ? Elles gardent les traces de nos joies et de nos douleurs, elles nous servent de mémoire. Vous les rencontrerez deux fois dans nos parutions de cet automne : dans le recueil du grand poète sud-africain Breyten Breytenbach, La main qui chante, et dans celui de la poète rom Ceija Stojka, et de la graveuse Olivia Paroldi, Le tournesol est la fleur du Rom. Parce que nos mains, même si elles ne peuvent se serrer, portent en elles la fraternité, nous sommes heureux de vous proposer aussi des rencontres poétiques, pour fêter avec vous nos dix ans, et plus encore… pour semer ensemble des gouttelettes de bonheur.

Ce mois-ci en librairie...

La main qui chanteBreyten BreytenbachTraduit de l'afrikaans par Georges-Marie LoryPréface de Georges-Marie LoryCollection Soleil noirEn librairie le 8 octobre144 pages • 15 €

Cliquez ici pour en savoir plus...

♦ Un parcours dans la production poétique des trente dernières années d’un écrivain hors-norme

♦ Les mémoires nomades d’un personnage de fiction nommé Breyten Breytenbach

♦ La puissance du verbe et de l’imaginaire comme modes de libération de « l’étranger intime » qui est en soi

Extrait :« Il a pour nom Bourru Babillac.Il est né voici longtempsd’un lointain passé, les paupières ridées,à Bonnievaleau bord de la Rivière Larged’où son nom d’emprunt Breytenbach. »

Breyten Breytenbach

Né en 1939 dans la province du Cap, Breyten Breytenbach est l’une des grandes voix de la littérature sud-africaine...

Découvrez sa bio...

Le tournesol est la fleur du RomCeija Stojka et Olivia ParoldiCollection Poés'histoiresEn librairie le 22 octobre64 pages • 12 €

Cliquez ici pour en savoir plus...

♦ Après le succès du recueil de la poète rom Ceija Stojka, Auschwitz est mon manteau, une version s’adressant aux enfants s’imposait

♦  Les subtiles gravures d’Olivia Paroldi s’allient avec les poèmes en un duo émouvant qui fait resurgir la joie de vivre

♦ Un livre qui met en pleine lumière l’histoire cachée d’un peuple, à faire découvrir sans pathos aux plus jeunes

Extrait :« Le tournesol est la fleur du Rom.Elle le nourrit, elle est la vie.Et les femmes se parent de lui.Il a la couleur du soleil.Enfants, au printemps nous avons mangé ses feuillesJaunes délicates et à l’automne ses pépins.Il était important pour le Rom.Plus important que la rose,Parce que la rose nous fait pleurer.Le tournesol, lui, nous fait rire.»

Ceija Stojka & Olivia Paroldi

Ceija Stojka, la petite Rom de Vienne n’avait pas dix ans en 1943 lorsque l’horreur concentrationnaire l’a engloutie. L’âge qu’ont les enfants Rom des bidonvilles de Nice où Olivia Paroldi mène des ateliers de gravure chaque semaine depuis 2017...

En  savoir plus...

Nos 10 ans en librairie...

On vous en parlait dans une lettre d'information spéciale la semaine dernière, mais dès le 8 octobre, pour 2 titres de la maison d'édition achetés, votre libraire vous offrira le recueil inédit Un bateau nommé poésie, dans lequel vous pourrez découvrir une petite histoire de la maison d'édition, la parole des graphistes ainsi que de nombreux poèmes, dont certains inédits...Offre valable chez les libraires partenaires, dans la limite des stocks disponibles.

Nos rendez-vous du mois d'octobre

Étant donné les circonstances actuelles, tous ces rendez-vous sont soumis aux aléas des mesures sanitaires. Nous vous conseillons de vous assurer le jour de l'événement que celui-ci est bien maintenu.

• Le 1er à 19h (Marseille – 13001) : Lecture-rencontre avec Souad Labbize autour de son recueil Je franchis les barbelés, invitée par l’association Peuple & Culture Marseille.Solidaires – 29 boulevard Longchamp

• Le 2 à 19h30 (en ligne) : La Presqu’île, l’association des amis des Éditions Bruno Doucey, vous donne rendez-vous pour son assemblée générale ! Étant donné les circonstances, celle-ci se déroulera en ligne.  Si vous êtes adhérent (ou intéressé pour le devenir) et souhaitez participer à cette AG, contactez lapresquile75@gmail.com pour connaître les modalités.

• Du 2 au 4 (Missery – 21) : Dans le cadre de la 1ère édition du Festival Littéraire Apulée, retrouvez Ananda Devi pour des lectures et des tables rondes.La Cité du Verbe – 19 Route de Fontangy

• Le 3 : Rencontres avec Louis-Philippe Dalembert organisées par l'association Les Nouvelles Hybrides, autour de son œuvre romanesque et de son recueil Cantique du balbutiement :– à 11h : Rencontre / Bibliothèque municipale de Jouques (13)13, boulevard du Réal– à 20h : Table ronde / Bibliothèque d’Ansouis (84)Lotissement Farigoulet

• Le 10/10, on fête nos 10 ans en librairie ! Retrouvez-nous :

1. Carpentras (84) / Librairie de l’Horloge avec Bruno Doucey & Murielle Szac, accompagnés en musique par Pascal Delalée (violon) / 19h – réservation obligatoire

2. Chambéry (73) / Librairie Garin avec  Stéphane Bataillon / 19h30 – réservation obligatoire

3. Lyon (69) / Librairie La Voie aux chapitres avec Maram al-Masri / 19h30 – réservation obligatoire

4. Mâcon (71) / Le Cadran Lunaire avec Fabienne Swiatly / 3 créneaux sur réservation : 14h30 à 15h30 / 16h à 17h / 17h30 à 18h30

5. Maubeuge (59) / Librairie Par Mots et Merveilles avec Katerina Apostolopoulou, accompagnée en musique par Justine Jumez-Caro (harpe) et Martin Caro (contrebasse) / 19h30 – salle Sthrau 

6. Nancy (54) / L’Autre Rive avec Marion Collé & Dominique Chipot / 18h30 – réservation obligatoire

7. Paris (75) / Équipages avec Hala Mohammad & Caroline Boidé / 20h

8. Toulouse (31) / Ombres Blanches avec Souad Labbize, accompagnée en musique par Abody Oudi (bouzouk) / 18h

9. Tréguier (22) / Le Bel Aujourd’hui avec Yvon Le Men & Fabienne Juhel / 20h30

10. Vincennes (94) / Millepages avec Louis-Philippe Dalembert / 18h – réservation obligatoire

 

 • Le 10 à 18h (Fontjoncouse – 11) : Carte blanche à Aurélia Lassaque pour une soirée de partage autour de la thématique « Poétesses et trobairitz d’hier et d’aujourd’hui ».Foyer – Route d’Albas

• Le 13 à 17h (Rennes – 35) : Rencontre bilingue anglais/français avec  Bruno Doucey et Christine Évain autour du recueil Laisse-moi te dire… de Margaret Atwood.Bibliothèques de l'Université Rennes 2 – Place du Recteur Henri Le Moal

• Le 13 à 20h30 (Tréguier – 22) : « Il fait un temps de poème » avec Yvon Le Men, qui accueille Katerina Apostolopoulou autour de son recueil J’ai vu Sisyphe heureux.Librairie Le Bel Aujourd’hui – 19 rue Ernest Renan

• Les 14 et 15 (Hérouville-Saint-Clair – 14) : Lancement de la résidence d'éditeur "Laisse-moi te dire... 1 an avec les Éditions Bruno Doucey" à la bibliothèque d'Hérouville-Saint-Clair :– le 14 à 18h : "60 minutes avec Pablo Neruda", rencontre et lecture musicale de Bruno Doucey en compagnie du musicien Christophe Rosenberg– le 15 à 18h : rencontre avec Nawel Ben Kraïem et Bruno Doucey, autour de la préparation de son recueil.Bibiliothèque d'Hérouville-Saint-Clair – 5 Square du Théâtre

• Les 16 et 17 (Alençon – 61) : Venez participer au Festival de poésie d'Alençon, dont Yvon Le Men est le parrain ! À ne pas manquer :  le 16 à 18h : Inauguration du festival avec Yvon Le Men / Halle aux ToilesEt le 17 :10h : « Une vie en poésie », rencontre avec Yvon Le Men / Halle aux Toiles16h : rencontre avec Maram-al-Masri autour son recueil Elle va nue la liberté / Halle aux Toiles 20h30 : Spectacle de clôture avec Yvon Le Men, autour de son recueil La baie vitrée (à paraître), accompagné par le musicien Nicolas Repac / Scène nationale 61 (théâtre d'Alençon)

• Le 17 (Parisot – 82) : Retrouvez Aurélia Lassaque, invitée à la 8ème édition de Festilitt, pour son spectacle « Dans le repli des vagues ».

• Le 17 à 19h (Villefontaine – 38) : Rencontre-lecture avec Bruno Doucey, autour de ses derniers recueils.Cave littéraire – 90 Avenue de la Verpillière

• Du 21 au 25 octobre (Paris – 75006) :Retrouvez les Éditions Bruno Doucey au 38ème Marché de la Poésie de Paris ! Nous y serons en compagnie de nombreux auteurs et autrices, dont Maram al-Masri, Katerina Apostolopoulou, Stéphane Bataillon, Claude Ber, Caroline Boidé, Aurélia Lassaque, Damien Paisant, Ernest Pignon-Ernest… Retrouvez le programme de signature sur notre site.Stand 200 – Place Saint-Sulpice / M° St-Sulpice

• Les 24 et 25 octobre (Carhaix – 29) : Fabienne Juhel sera présente au Festival du livre en Bretagne avec son roman La Mâle-mort entre les dents, pour des animations et rencontres autour du thème de cette année : « La poésie bretonne dans tous ses états ».Espace Glenmor – Centre des Congrès – Rue Jean Monnet, Kerampuilh

Éditions Bruno Doucey Cour Alsace-Lorraine, 67, rue de Reuilly – 75012 Pariswww.editions-brunodoucey.com

 

Retour

**********************************************************

Collection poésie

" Nuits Indormies "

USER LE BLEU  suivi de SOUS LA PEAU 

parution septembre 2020

  Murièle Modély

 

100 pages        12 €       ISBN 978-2-9573810-0-5

Voir :https://l-oeil-bande.blogspot.com/2020/09/parution-de-user-le-bleu-suivi-de-sous.html

 https://aux-cailloux-des-chemins.assoconnect.com/page/993104-catalogue

 

 

Retour

**********************************************************

GERARD BOCHOLIER  

 

vient de faire paraître un nouveau livre de poèmes:

 

J'APPELLE DEPUIS L'ENFANCE

aux éditions La Coopérative

142 pages, 16 €

Ce livre fera l'objet d'une prochaine émission "les poètes"

Voir la 4ème de couverture. 

En vente ou à commander dans toutes les librairies.

Retour

**********************************************************

Retour

**********************************************************

BKP-9782378272463_COV 01.pdf         presentation_k.doc

Retour

**********************************************************

FRANCK MERGER nous communique :
Bonjour à tous! Ciao a tutti! Salâm be hamegi!
 
Le n° 34 de la revue Phoenix paraît ces jours-ci: un dossier consacré à Marie Cosnay, des voix poétiques d'aujourd'hui, des voix d'ailleurs, des comptes rendus...
A noter, pour les domaines italien et iranien: - des poèmes de Daniele Beghè (texte bilingue, traduction par Marilyne Bertoncini)- des poèmes en français de Niloufar Sadighi, franco-iranienne- un dossier consacré à Simin Behbahâni, poétesse majeure de l'Iran contemporain, comprenant le texte bilingue de ses poèmes (traduction par mes soins) et un dessin de l'artiste Origuimi
 
 
Site de "Phoenix" / ici
Mon site "D'autres voix" / ici
Mon compte Facebook / ici
 
Bonne lecture!
Franck Merger
 

 

Retour

**********************************************************

Retour

**********************************************************

Tertium éditions
voir le catalogue
 

Retour

**********************************************************

Gérard Bocholier 

a le plaisir de vous annoncer la publication de son livre:

UNE BRÛLANTE USURE. 

Journal 2016-2017

aux éditions Le Silence qui roule

(Voir Bon de commande )

Retour

**********************************************************

LA POÉSIE DE L'IRANIENNE MAHSHID VATAN-DOUST
SALUÉE PAR LE JOURNAL LE MONDE
 
image.png
 
Un bel article d'Eglal Errera
figurant dans les pages littéraires du Monde
rend compte de la publication
du recueil de Mahshid Vatan-Doust
Une fleur attend la pendaison (éditions Alidades)
Katâyoun Sabzevary et moi-même
traducteurs de ce recueil
sommes heureux de l'accueil qui est fait
à la poésie de Mahshid Vatan-Doust
 
Capture.JPG
 
Sur le site de l'éditeur Alidades: présentation de Mahshid et bulletin de commande de son recueil
Sur mon site "D'autres voix": quelques poèmes du recueil, dont un à la fois en persan et en français
 
Bonne lecture!
 
Khodâ hâfez!
 
Fّranck Merger

Retour

**********************************************************

 
Vous pouvez écouter des extraits de "Bruits du cœur"  à la rubrique "Pour écouter les émissions" Confinement n° 17
 

 

Retour

**********************************************************

L'actualité de Brigitte Maillard en Bretagne et de ses éditions monde en poésie :

 
Actualité BM
Après l'enregistrement audio intégral en studio  -et disponible sur Fnac audio- du livre de Brigitte Maillard "A l'éveil du jour" paru en 2015 https://www.kobo.com/fr/fr/audiobook/a-l-eveil-du-jour-1,
 
Voici une publication d'août à retrouver sur le site de Dan Burcea Lettres Capitales " Ecrire, être écrivain" https://lettrescapitales.com/ecrire-etre-ecrivain-brigitte-maillard/
 
L'été se poursuit avec sur Monde en poésie une présentation de deux livres ressourçant   Alexandre Hollan, par les éditions Po&Psy 2020, c'est une nouvelle édition revue et augmentée à découvrir.https://www.mondeenpoesie.net/2020/08/je-suis-ce-que-je-vois-alexandre-hollan.html
et la présentation du nouveau Livre de Jacques Goorma Propositions https://www.mondeenpoesie.net/2020/07/jacques-goorma-propositions.html
 
Puis sur ABP deux  belles expositions en Bretagne, celle de Dominique Le Page à l'île Tudy https://abp.bzh/exposition-de-gravures-dominique-le-page-50849et celle de Gilles Baudry et Aïcha Dupoy de Guitard à  https://abp.bzh/exposition-les-eaux-interieures--50852  à la Librairie Café l’Autre rive, Huelgoat. 
 
Les éditions monde en poésie 
 
les éditions Monde en poésie Brigitte Maillard  suspendent leurs publications.La distribution des livres édités est bien sûr toujours assurée pour les 5 titres désormais disponibles. Un monde de rosée René Le CorreToiles Bretagnes Christian Saint-PaulDes racines et des arbres, collectifLa simple évidence de la beauté Brigitte MaillardA l'éveil du jour Brigitte MaillardN'hésitez pas à nous contacter.
Service presse  diffusion en librairie  communication 
commande mondeenpoesie@gmail.com
 

Retour

**********************************************************

 

L'association "Le Citron gare" vous annonce la publication de son 16e recueil : « Dans les agates », de Michel Talon, avec des illustrations de l’auteur (avis de parution en pièce jointe).

 

Si vous souhaitez vous procurer ce livre, vous pouvez faire un tour sur le blog http://lecitrongareeditions.blogspot.com/2020/08/dans-les-agates-de-michel-talon.html et écrire à Patrice Maltaverne.

Voir bon de commande. 

 

Les autres livres édités par le Citron Gare sont toujours disponibles.

 

Vous trouverez également en suivant le lien ci-après, lire le dernier épisode du feuilleton consacré à « Jeunes et vivants » sur le site Poézibao, paru en juin-juillet derniers : https://poezibao.typepad.com/poezibao/2020/07/feuilleton-jeunes-et-vivants-de-patrice-maltaverne-1111.html

 

Vous trouverez enfin ci-dessous, trois liens qui vous permettront d'aller faire un tour sur le blog de Traction-brabant, ainsi que sur les deux blogs des chroniques poétiques de Patrice Maltaverne :

 

http://traction-brabant.blogspot.fr/

 

http://poesiechroniquetamalle.blogspot.fr/

http://cestvousparcequecestbien.blogspot.fr/

 

 

Patrice Maltaverne

et l'association Le Citron Gare

Retour

**********************************************************

Retour

**********************************************************

Belvédère n.59 / juin-juillet 2020

est arrivé !

 SOMMAIRE

Belvédère d'Andrea Genovese

Morts ou morts-vivants? / Morti o morti vivi?

L'infarctus/ L'infarto

Tutte le poesie di Bartolo Cattafi

Idylles/Idilli: La boucle de Trevoux/ Santa Maria delle Grazie

Livres: Cassian Maria Spiridon/ Nikola Sop

Appendicite

Belvédère de Vanessa De Pizzol

1er Mai/ Primo Maggio

D'un printemps l'autre

Deux poèmes

LIVRES/LIBRI :  Michele Serra, Laura Pugno, Pavel Vilikovsky

CINEMA: Beniamino Barrese

Voir le numéro 59

Retour

**********************************************************

 

Jean-Michel BONGIRAUD  

publie aux éditions Prem’Edit un recueil de nouvelles intitulé :

« La chaudronnerie et autres nouvelles ».

Cinq nouvelles réalistes, abordant des problèmes sociaux, moraux ou philosophiques de la société actuelle. Les héros représentent autant de catégories sociales que de personnalités aux âges et aux tempéraments différents.  De l’accident d’un joueur de haut niveau à la vie d’un ancien chaudronnier, en passant par une jeune femme idéaliste et pleine d’enthousiasme, ou d’une jeune fille croyante amoureuse d’un homme athée, ou encore celle d’un lycéen, ces textes à l’aspect parfois tragique sont rehaussés par une logique que la réalité ne pourrait contester.

L'émission "les poètes" qui a toujours rendu hommage à l'oeuvre de Jean-Michel Bongiraud présentera ce livre prochainement.

 ***********

Jean-Michel Bongiraud est né en 1955, et vit dans le Jura. Il a publié la revue Parterre verbal de 1992 à 2001, puis de juin 2008 à décembre 2012, le bimestriel Pages Insulaires. En 2013, il a fait paraître le journal Fermentations, publication ouverte à l’actualité et à la réflexion.

Il a publié une quinzaine d’ouvrages chez différents éditeurs, des poèmes ou des articles dans différentes revues ou magazines.

Dernièrement il a publié chez l’éditeur-revuiste A l’index, un recueil « Voyages anarchistes » dans la collection les Plaquettes.

« La chaudronnerie et autres nouvelles »

144 pages - broché - Tarif public : 16 euros

Vous pouvez le commander sur le site de l’éditeur ou par courrier avec l’imprimé en pièce jointe. Il est au prix de 16 euros (2 euros de frais port en sus).

https://www.prem-edit.com/accueil/boutique/

Acheter un livre à un petit éditeur permet de faire vivre le livre et la création qui ne doivent pas être l’apanage de quelques-uns.

 Vous pouvez commander également le dernier recueil de poésie de Jean-Michel Bongiraud : «Voyages anarchistes » sur le site de A l’index :

http://lelivreadire.blogspot.com/search?updated-max=2019-08-15T05:36:00-07:00&max-results=7

Retour

**********************************************************

 "alors...plutôt que d'écouter couiner les ambitieux, que la crise épi économique,— hélas vécue comme une épreuve par nous, véritables mortels —stimule et extasie, j'ai ce jour d'huis préféré profiter de l'arrêt cardiaque du mondée de la suspension de son souffle, pour lire, bercé anesthésié par cette nouvelle musique de danse macabre, quelques poèmes de Nuno Judice ;puis tout en sirotant un citron chaud édulcoré au miel de sapin, ce jour d'huis préféré, tandis que tournoyaient dans le ciel gris doux dépourvu d'effets dramatiques quelques corbeaux émoustillés, voir merles et pies, brindilles au bec, préparer leur nid, sans ce soucier de notre mort, parmi des explosions de pâquerette set l'éclosion de trois tulipes."*Poèmes de Lionel Mazari écrits sous confinement entre le 17 Mars et le 19 avril 2020 Illustrations en couverture :

 Morgane Plumelle  tirage numéroté 40 pages agraféesimprimées sur papier calcaire 100 gcouverture calcaire 250 g100 % recyclé10 € +2 € de port à commander à :Association Nouveaux Délits Letou46330 St CIRQ-LAPOPIE

 Dépôt légal : juillet 2020   -   ISSN : 2556-0026-- 

Retour

**********************************************************

Les éditions Troba Vox 
dirigées par Gérard Zuchetto
 ont publié
 pendant cette période de confinement
 Un CD de Muriel Batbie-Castell 
intégrant nos diverses langues de France
 et 5 livres de poésie

 

Retour

**********************************************************

Retour

**********************************************************

Vous pourrez découvrir ci-après une présentation de « Des montages »,

un carnet d’artiste (exemplaire unique), parmi les plus « fournis » que j’ai pu produire jusqu’ici.

 

Alain Helissen,

Metz

 

Obs. Pour celles et ceux habitant Metz et sa proche région, il y a possibilité de voir mes réalisations

à mon domicile. Prendre RV par mail.

 

 Alain HELISSEN

Des montages

voir doc1  doc2  doc3  doc4

 

Ce carnet spirale de format 11 x 16 cm est entièrement constitué de collages, tant pour l'image que pour le texte. Son titre "Des montages" peut aussi, à l'oreille, résonner "démontages", tant le travail ici est autant de l'ordre du montage que du démontage. Comme toujours dans mes collages, c'est le hasard qui me fait choisir des options, à partir d'un stock d'images et de mots "pillés" dans des magazines.

Réalisé en partie pendant la période de confinement et achevé au début du déconfinement, ce carnet de 118 pages présente 56 collages-images et autant de collages-textes en vis à vis. Pas de thème particulier mais une "micro" expo ludique à feuilleter lentement.

La couverture cartonnée du carnet a été peinte en noir.

Cet ouvrage unique, numéroté 1/1 et signé,

est proposé à la vente au prix de 50€, frais de port offerts.

Réservation préalable à:

alain.helissen@live.fr

 

P.S. D'autres photos d'extraits peuvent vous être adressées sur simple demande.

 

Retour

**********************************************************

Salâm be hamegi! !سلام به همگی
Bonjour à tous!
 
Paraît aux éditions Alidades
le recueil de Mahshid Vatan-Doust
Une fleur attend la pendaison
(trad. Katâyoun Sabzevâry et Franck Merger)
voir doc
En fichier-joint, un document des éditions Alidades
. présentation 
. extraits
. bulletin de commande
 
Vous pouvez me retrouver
. sur mon site "D'autres voix"
. sur mon compte Facebook
. sur mon compte Instagram
 
Vous pouvez retrouver l'éditeur Alidades
sur son site officiel
 
Bonne lecture!
 
Franck Merger

Retour

**********************************************************

AVIS DE PARUTION : DAIS D’HOMMAGE

Aux mages & magiciennes

 

26 proses illustrées par l’auteur, 126 pages, éditinter

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ami, après « L’ire L’Anselme » paraît Dais d’hommage qui nous dédommage des cons in fine

En 26 « lettres » ce faux alphabet met en valeur, entre autres : Belmondo, Chaplin, Échenoz,

l’Italie, Khayyâm, Marilyn Monroe, Nietzsche, H. Pratt, la révolte, Jean Rochefort, Albertine

Sarrazin, Yvette Simonomis, Thiéfaine, Marlène Tissot, Turner. Bien amicalement, J-M

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Je soussigné ………………………………………………………………………

 

demeurant à ……………………………………………………………………….

 

souhaite commander ……….. exemplaire(s) de Dais d’hommage. 1 ex. = 15 € (+ 4 € de port)

 

J’indique le/s prénom/s souhaité/s en dédicace éventuelle ………………………. .

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Courrier/chèque à : J-M Couvé, 12 chemin de la Colline, 76 200 Dieppe (tél. : 06 28 71 43 11)

 

Retour

**********************************************************

Et voilà notre cadeau pour cet été : un recueil de Margaret Atwood à glisser dans votre valise ! Ainsi qu'un poète chilien à découvrir... 

La lettre d’information n°117 – Juin 2020

Margaret Atwood pour sortir de la crise

 

À l’origine de nombreuses œuvres romanesques, se trouve la poésie. Ainsi en est-il pour Jeanne Benameur, Ananda Devi ou Louis-Philippe Dalembert, pour ne citer que quelques-uns des romanciers dont nous publions les poèmes. Il en est de même pour la très grande romancière canadienne Margaret Atwood. Dans le laboratoire de la création littéraire, le poème est l’éprouvette dans lequel l’autrice de La Servante écarlate fait naître les cellules souches que développent ses romans. Aussi sommes-nous particulièrement heureux de vous faire découvrir ses poèmes, publiés pour la première fois en France. Ne passez pas non plus à côté du recueil du poète chilien Manuel Silva Acevedo, qui explore fort à propos le bien et le mal, et les profondeurs de l’âme humaine. Prenez Laisse-moi te dire… et Loups et brebis comme un cadeau de sortie de crise sanitaire à glisser dans sa valise pour l’été.

Ce mois-ci en librairie...

Laisse-moi te dire...Poèmes 1964-1974Margaret AtwoodBilingue anglais/françaisTraduit de l'anglais par Christine ÉvainPréface de Bruno Doucey & Christine ÉvainCollection Soleil noirEn librairie le 18 juin168 pages • 16 €

Cliquez ici pour en savoir plus...

• Une anthologie personnelle qui couvre dix années d’écriture poétique• Une édition bilingue pour prendre la mesure de la langue poétique et percutante d’Atwood • Une écriture visionnaire, entre univers dystopiques et art de chanter la beauté du monde

Extrait :« Cette petite particule noire qui fonce vers l’horizon presque aussi vite que la lumière c’est moi. »

Photo Jiliane Cardey

Margaret Atwood

Née à Ottawa en 1939, elle passe plusieurs années itinérantes dans les forêts du nord du Québec, avant de devenir une romancière au succès international... 

Découvrir sa bio...

Loups et BrebisManuel Silva AcevedoBilingue espagnol/françaisTraduit de l'espagnol par Ana Luna Fédèle et María Isabel Mordojovich Postface d’Antonio SkármetaCollection Soleil noirEn librairie le 18 juin64 pages • 13 €

Cliquez ici pour en savoir plus...

• Un des jalons de la littérature chilienne, paru sous la dictature de Pinochet, enfin publié en France • Un texte mystérieux, ouvert à de multiples interprétations possibles • Un poème d’une étonnante actualité pour sonder la profondeur et les contradictions des sentiments humains

Extrait :

« Il y a un loup dans mes entrailles qui se bat pour naître Mon cœur de brebis, naïve créature, se vide de son sang pour lui »

Manuel Silva Acevedo

Né à Santiago du Chili en 1942, il est l’une des figures majeures de la poésie chilienne contemporaine, ainsi qu’en témoigne l’obtention en 2016 du prix national de littérature...

Découvrir sa bio...

Poésie à écouter...

Katerina Apostolopoulou vous offre un extrait bilingue grec/français de son recueil J'ai vu Sisyphe heureux ! Et pour ne manquer aucune vidéo, n'oubliez pas de nous suivre sur notre chaîne YouTube...

Éditions Bruno Doucey Cour Alsace-Lorraine, 67, rue de Reuilly – 75012 Pariswww.editions-brunodoucey.com

 

 

Retour

**********************************************************

En août 2020, Charles Bukowski aurait eu 100 ans.  Poète et romancier, goût pour les femmes et le scandale, cet anniversaire est l’occasion de redécouvrir l’écrivain aux multiples facettes !
 
Cédric Meletta
 
Les Bukoliques
 
Parution 19 août 2020
En août 2020, Charles Bukowski, l'écrivain "culte" américain, connue notamment pour sa prestation "fantasque" lors d'un Apostrophe de légende, aurait eu 100 ans. A cette occasion, Cédric Meletta s'empare de la vie tumultueuse de Bukowski; de l'Allemagne de sa naissance à Los Angeles, et de l'œuvre - ses romans, ses nouvelles, ses poèmes, qu'il revisite avec style et originalité.Poésie, goût pour l'alcool et les femmes, art du scandale, musique classique et littérature : rien de Bukowski n'échappe à la plume de Meletta. Bien plus qu'une biographie classique, Les Bukoliques, flânerie littéraire qui se lit "comme un roman", offre ainsi aux lecteurs toutes les facettes de ce génie des lettres qu'était Bukowski.
  Docteur ès lettres, Cédric Meletta est l'auteur de Jean Luchaire. L'Enfant perdu des années sombres (Perrin, 2013), et de Tombeau pour Rubirosa (Séguier, 2018).Aux Éditions Robert Laffont, il publie en 2019 Diaboliques, un ouvrage dans lequel il révèle le destin diabolique de sept femmes parmi les plus engagées dans la Collaboration.
 
                          

 

Retour

**********************************************************

 

Je me permets de vous présenter ma dernière parution intitulée Quantique de l'Ombilic

 

Il s'agit d'un recueil poétique qui fait suite à deux autres publications aux éditions L'Improbable. 
 
Au revers de l'abîme (2018)
Horizon(s) (2017)
 
 
Christophe Schaeffer
 

 

Quatrième de couverture : 

 

 

Quantique de l'Ombilic

En cultivant les grains de sable qui enrouent la langue et font dérailler les chaînes de la pensée diurne, Christophe Schaeffer laisse percer de curieuses associations d’intermondes.

Œil, langue, ventre, bouche, pieds, mains, le corps se disloque et dérive atomisé dans un océan de signifiants qui travaillent tout seuls.

Avec humour ou inspiré par un sens tragique de l’existence, le monde se met à tourner à l’envers, un grand charivari se déploie en cortège délirant qui égare le lecteur et le laisse désorienté face à l’ouvert des impossibles.

Éditions l’ImprobableMai 2020, 68 pages, 14 euros.

Lien vers la maison d'édition

Bon de commande

 

Retour

**********************************************************

 

Éditions Caractères

 

Les Éditions Caractères vous espèrent tous en bonne santé en ces temps compliqués.Pour les vacances on vous présente une nouvelle publication pour des vacances littéraires françaises sous le signe de la Provence :Les Olivades de Frédéric Mistral, en édition bilingue provençal- français, avec partitions musicales et chansons provençales.La préface rappelle le lien de la chilienne Gabriela Mistral avec le poète provençal dont elle emprunta le nom pour signer ses propres livres.Deux Prix Nobel en dialogue à travers le temps et l'espace.Une vraie promenade littéraire.  

Et voir doc

 

Retour

**********************************************************

  

    Jean-Marc Couvé

                               12 chemin de la Colline

                         76 200 Dieppe

                         tél. : 06 28 71 43 11

 

                              AVIS DE PARUTION :   L’IRE L’ANSELME                                               

                               Incertain centenaire, 208 pages, format 16 x 23

 

              

                   Cher/s  ami/s,

pour honorer le centenaire de L’Anselme – adepte du pauvre, contempteur du pas-con, poète qui réhabilita ris et laid, voire riz au lait auréolé, olé ! – j’ai bûché près de deux ans, en lien étroit avec sa famille (d’une aide précieuse) et assisté par Claude, à une somme, (un peu) sur le modèle de la fameuse collection « Poètes d’aujourd’hui » du regretté P. Seghers : – une présentation, en ouverture – des extraits de correspondances – des dessins et documents, hors-texte – un choix de textes parmi l’ensemble de ses livres – des entretiens, parus en revues – des poèmes et critiques, publiés ici ou là ; d’autres, inédits.

   Je vous informe de cette parution, en cet octobre 2019, chez Éditinter et  Les Cahiers À l’Index,

comme mes deux livres précédents, dans cette même collection…

Merci, donc, de me dire, si ce bel ouvrage vous intéresse…  moyennant 18 € l’exemplaire,

auxquels s’ajoutent 5 € de port, hélas, La Poste se goinfrant !

   Vos commandes peuvent m’être adressées, à Dieppe, chèque à mon nom. Ou auprès de J-C Tardif

(voir son site lelivreàlire). Merci de relayer cette info en direction des amateurs/lecteurs de L’Anselme… 

   À bientôt, le plaisir de te/vous lire,

bien amicalement, Jean-Marc  

            

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

                                               Je soussigné …………………………………………………….

 

                                               demeurant à …………………………………………………….

 

                             souhaite commander  ………..  exemplaire(s) de L’ire L’Anselme.

 

 

Retour

**********************************************************

 

        Cet ouvrage tente d'ouvrir une brèche sur le futur pour montrer les différents changements qui vont s'opérer dans nos sociétés en pleine mutation. Il nous révèle, derrière les nuages qui s'amoncellent, un nouveau monde qui prend naissance. Au travers du rideau déchiré, il fait apparaître le choc des cultures, les turbulences de tout ordre, donne un aperçu de structures sociales harmonieuses et humaines. Celles-ci se mettent en place à petite échelle, mais aussi au niveau des pays pour aller vers un monde accompli .

 

    Vous y découvrirez en particulier:

- des hommes et des femmes à l'approche différente.

- des moyens de communication mieux adaptés et une intégration sociale réussie.

- l'arrivée de l'ère de la créativité, avec un revenu d'existence et une vraie démocratie participative.

- des formes d'économie pour des entreprises nouvelles favorisant un mieux-être humain.

- et aussi cette écologie moderne qui prend place par sphères et développe des énergies propres.

 

     Une ouverture sur le futur nous est nécessaire pour mieux vivre le présent. C'est le propos de ce livre, qui devrait nous permettre de faire un pas vers demain pour que nous croyions à un avenir serein.

 

 

     Vous pouvez vous procurer le présent ouvrage soit en librairie, soit à la Maison d'Edition Spinelle, sans frais d'envoi (pour la France métropolitaine.)

Editions Spinelle 49, rue de Ponthieu 75008. Paris (site: www.editions-spinelle.com)

 

  Les personnes qui souhaitent se procurer le livre auprès de l'auteur à Pessac (33), avec ou sans dédicace, peuvent me contacter:

Mail: sergeguy.lapisse@orange.fr

Tel: 06 30 49 74 74                                                                                     

 

Retour

**********************************************************

 

 

Une balade poétique dans la Cité des Doges ?...

 

Quelles raisons secrètes conduisent les hommes 

à vivre entre terre et eau ?

Sur quelles matières se fonde la Cité flottante ?

Dans quelle langue parle la lagune ?

 

Au fil de promenades répétées à Venise, le regard du photographe Christian Malon touche le secret de l’invisible derrière les objets et les choses ; au rythme des images, au plus obscur du silence de la mémoire, il exhume des mots enfouis dans la vase.

Le poète Joseph Pacini explore la profondeur des images pour retrouver une langue cachée au cœur d’une autre langue et déceler les étincelles de l’origine qui dansent encore à fleur de sang.

Christian Malon est né à Condat, dans le Cantal, le 7 octobre 1944, à la ferme de Rochebec.

Depuis le début des années 1960, il vit à Vire, en Normandie, et photographie le monde paysan en France et à l’étranger, plus particulièrement le Bassin méditerranéen (Grèce, Maghreb…) mais aussi le Vietnam. Il collabore avec des historiens, sociologues, géographes, philosophes, agronomes et bénéficie du soutien du COMPA (Conservatoire de l’Agriculture de Chartres) qui conserve l’ensemble de son œuvre photographique.

Fasciné par l’architecture urbaine, il a réalisé plusieurs reportages photographiques sur des grandes villes : Paris, Londres, New-York, Hanoï… Mais c’est surtout Venise, éternelle et fragile, où il séjourne régulièrement depuis les années 1980, qu’il a envie de partager avec le public, à travers ses images argentiques, noir et blanc, accompagnées des textes de son ami, le poète Joseph Pacini.

Joseph Pacini garde en mémoire les marécages de la plaine et des collines toscanes où il passe une petite enfance agricole et paysanne. En 1947 sa famille émigre et s’installe en Provence. Cheminer avec l’apprentissage et la beauté de la langue française et ne pas cesser d’entendre chanter sa langue maternelle, le conduisent à écrire et à aimer la poésie des paysages humains vécus, travaillés et rêvés…

Au cours d’une formation à Dijon, il rencontre Christian Malon. Les passionnants échanges qu’ils ont sur le rapport entre image et langage constituent le point de départ d’une longue amitié.

Joseph collabore avec divers organismes nationaux et internationaux qui le conduisent régulièrement dans la région Vénétie. Venise devient alors le rêve d’une autre réalité qu’il s’agit d’apprendre à construire ensemble.

La collection REGARD D'AILLEURS

"consacrée à la photographie des mondes qui ont un retard d'avance"

VENISE à pas lents paraîtra début septembre 2020 chez Cardère éditeur. Cet ouvrage, fruit d’une longue complicité entre un photographe et un poète, constituera le premier livre de la collection REGARD D'AILLEURS, une collection consacrée à la photographie des mondes qui ont un retard d'avance.

Cette collection dirigée par Guillaume Lebaudy, ethnologue, rassemble des ouvrages photographiques visant à susciter l’émerveillement, à privilégier l’émotion au détriment de l’admiration et de l’exégèse. Elle incite à porter le regard hors-champ, dans un entre-temps et/ou un entre-lieux : des interstices où se lisent encore la beauté du monde.

OFFRE DE SOUSCRIPTION

SORTIE SEPTEMBRE 2020

 

Rassemblant une soixantaine de photographies noir et blanc, l’ouvrage, un beau-livre de 104 pages au format 24x27 à la française, est en souscription jusqu’à sa sortie en septembre 2020, au prix public de 28 €.

Vous pouvez réserver votre exemplaire en ligne ici.

Vous pouvez également adresser un courrier en indiquant vos nom, prénom, adresses postale et électronique, à :

Cardère éditeur – 19 rue Agricol Perdiguier – 84000 Avignon

 

Règlement (28 €/ex.) par chèque joint au courrier ou par virement bancaire (iban FR76 3000 4004 8300 0100 7836 583)

Christian Malon, Joseph Pacini

et la bonne maison Cardère

vous souhaitent de belles flâneries en gondole.

 

Retour

**********************************************************

 

 

https://editionssauvages.monsite-orange.fr/

Retour

**********************************************************

 

Le numéro 95 de la revue

 

 Traversées 

 

va bientôt sortir de presse. 

Patrice BRENO
Revue Traversées
Prix Godefroid Culture 2015 - Province de Luxembourg 
- Libramont (Belgique)Prix Cassiopée 2015 - 
Cénacle européen - Paris

Prix de la Presse Poétique 2012 - 

Union des Poètes Francophones - Paris

Directeur de publication
43, Faubourg d'Arival
6760 VIRTON (Belgique)
0032 497 44 25 60 
 

Retour

**********************************************************

L'écrivain Patrick De Meerleer qui vit en Occitanie nous communique :

 

Les différentes étapes de l'édition font que mon sixième ouvrage : L'adieu aux vaches, récit autobiographique édité par les Éditions Complicités (qui avait déjà édité Le Belge égaré en Ariège vient de paraître.

Le moment est vachement bien choisi pour sortir un roman, avec ce dé-confinement !

Il sera disponible en librairie. Son prix est de 15 €.

Patrick De Meerleer

 

 

Retour

**********************************************************

Franck MERGER nous communique :
 La poésie de Saadi sous le regard de Kiarostami
Salâm be hamegi! سلام به همگی 
Bonjour à tous!
Vient de paraître en bilingue persan-français
le recueil
Saadi ivre d'amour
réélaboration de poèmes de Saadi 
par Abbas Kiarostami
(Erès, coll. "Po&psy"
 
Trad. / Amin Kamranzadeh, Franck Merger, Niloufar Sadighi
Image / Jacqueline Salmon
 

Plus d'informations:

- sur mon site "D'autres voix" https://dautresvoix.fr/actualites/

- sur ma page Facebook https://bit.ly/dautresvoix

- sur le site de "Po&psy" https://poetpsy.wordpress.com/

 

Vous pouvez commander Saadi Ivre d'amour dès maintenant en ligne ou le demander à votre libraire une fois le confinement fini.

 

Prenez soin de vous...

Restez chez vous - avec vos proches, avec les poètes!

A bientôt

Be omide didâr

 

Franck Merger

 

"L'ancien monde deviendra jeune"

(Hâfez, célébrant la venue du printemps

 

Retour

**********************************************************

Retour

**********************************************************

Retour

**********************************************************

Retour

**********************************************************

SERGE PEY

Victor Hugo Notre âme des Paris

ou les carnets secrets de la Esmeralda

EditeurLa rumeur libre 

CollectionLa Bibliothèque

Date de parution01/2020 

ISBN/code barre978-2-35577-195-8

Format (mm171 x 230 

ReliureRelié couverture cartonnée, dos droit, cahiers cousus, 8 pages de garde 

Nombre de pages768 

Poids1185 g

Ouvrage publié avec le concours de la région Auvergne-Rhône-Alpes

Prix 33,00 €

 

Ouvrage publié avec le concours de la région Auvergne-Rhône-Alpes

Notre Dame de Paris, ouvrage mythique de Victor Hugo malgré son retentissement reste un livre inconnu. Cette œuvre traduite dans le monde entier est devenu un mythe repris par le cinéma et la bande dessinée. Pourtant la lecture de cet ouvrage de six cent quarante pages est demeurée, jusqu’à ce jour, superficielle et incomplète. Serge Pey nous livre dans cet ouvrage critique un nouvel aspect de l’œuvre hugolienne. Le jeune Hugo a rédigé à travers cette fresque reconstituée d’un moment de la société de la fin du Moyen Âge, un livre souterrain. Pour Serge Pey, les héros de ce livre sont des personnages conceptuels et codés, répondant chacun à un moment du processus du Grand-Œuvre alchimique, avec en toile de fond le mythe de la Toison d’or. La démonstration de cette étude, étayée par de nombreuses années de recherche établit une hypothèse troublante sur l’oeuvre hugolienne et une mise en perspective de la spiritualité de la société du XIXe.  Convoquant dans cette étude alchimie, ésotérisme, histoire, sociologie, littérature comparée et ethnologie, ce livre décrit l’aventure d’un lecteur permettant de lire un livre mythique aujourd’hui non lu par le public du XXIe siècle, mais qui a érigé ses personnages en héros absolus de cinéma. Notre Dame de Paris se transmutant en Notre Âme des Paris démontre éloquemment que c’est toujours une époque qui cherche ses yeux pour se lire et que toute œuvre échappe en partie à celui ou celle qui l’écrit. Ce livre est aussi une piste décryptant le langage de l’alchimie et nous donnant une nouvelle définition de la Pierre-philosophale.

Notre Dame de Paris, ouvrage mythique de Victor Hugo malgré son retentissement reste un livre inconnu. Cette œuvre traduite dans le monde entier est devenu un mythe repris par le cinéma et la bande dessinée. Pourtant la lecture de cet ouvrage de six cent quarante pages est demeurée, jusqu’à ce jour, superficielle et incomplète. Serge Pey nous livre dans cet ouvrage critique un nouvel aspect de l’œuvre hugolienne. Comme son titre l’indique cette lecture iconoclaste de Notre Dame est un défi à la théorie. En effet, le jeune Hugo a rédigé à travers cette fresque reconstituée d’un moment de la société de la fin du Moyen Âge, un livre souterrain. Pour Serge Pey, les héros de ce livre sont des personnages conceptuels et codés, répondant chacun à un moment du processus du Grand-Œuvre alchimique, avec en toile de fond le mythe de la Toison d’or. La démonstration de cette étude, étayée par de nombreuses années de recherche établit une hypothèse troublante sur l’oeuvre hugolienne et une mise en perspective de la spiritualité de la société du XIXe. S’appuyant sur la recherche de Ferdinand de Saussure concernant les anagrammes, reprise par Starobinsky ainsi que celle de Tristan Tzara à propos de François Villon, l’auteur nous ouvre un espace de compréhension inédite de Notre Dame de Paris.Poétique de la lecture, cet ouvrage fait de son lecteur un nouvel écrivain du roman, mais aussi introduit une poétique de la théorie qui n’échappe pas à l’exploration de son propre inconnu. Lesnoms des héros du roman sont des codes et des chiffres qui dans le bouleversement de leurs lettres nous ouvrent des espaces insoupçonnés. L’inconscient de l’auteur et de son roman qui, pour reprendre une formule de Jacques Lacan, est structuré à la manière d’un langage, rejoint dans sa force populaire cet inconscient structuré comme un mythe privé cher à Jung. Convoquant dans cette étude alchimie, ésotérisme, histoire, sociologie, littérature comparée et ethnologie, ce livre décrit l’aventure d’un lecteur permettant de lire un livre mythique aujourd’hui non lu par le public du XXIe siècle, mais qui a érigé ses personnages en héros absolus de cinéma. Quasimodo, Claude Frollo, la Esmeralda ou Phœbus sont des mythes et des concepts décrivant précisément, à travers un fait divers, le processus du Grand-Œuvre alchimique dont la littérature et le public du XIXe était si friands, ainsi que les œuvres de Balzac, Dumas ou encore de Nerval nous le montrent. Cette relecture savante et érudite, érige la théorie de la lecture en poétique et fait incontestablement du lecteur un nouvel écrivain du livre. Notre Dame de Paris se transmutant en Notre Âme des Paris démontre éloquemment que c’est toujours une époque qui cherche ses yeux pour se lire et que toute œuvre échappe en partie à celui ou celle qui l’écrit. Ce livre est aussi une piste décryptant le langage de l’alchimie et nous donnant une nouvelle définition de la Pierre-philosophale.

 

 

Retour

**********************************************************

Retour

**********************************************************

Retour

**********************************************************

Retour

**********************************************************

Noir tenir

 

Danièle FAUGERAS nous communique :

Chers amis en poésie,

 

J’ai le plaisir de vous annoncer la parution de Noir tenir, opuscule modeste par le format et par le prix mais grand par la ferveur qu’il a suscitée chez son trio créateur : Odile Fix, en tant qu’éditrice, Danielle Desnoues et moi-même pour ce qui est du dialogue dessins-texte.

 

On peut se le procurer (attention, nombre limité moyennant 5,00 € en écrivant à

 

Odile Fix

Éditions du frau

L'Espinasse

15300 Lavigerie

 

ou

fixodile@gmail.com

 

ou bien encore en se rendant sur la page contact du site :

editions-du-frau.jimdo.com

 

Bien à vous

Danièle Faugeras

Retour

**********************************************************

 

Kaléidoscope, de Gilbert Laffaille, 480 pages illustrées de photos noir et blanc ; préface de Philippe Delerm ; biographie, discographie, émissions TV, vidéos de spectacles, bibliographie en annexes (Editions Christian Pirot, 25 €.

 

à l’occasion de la parution de « Kaléidoscope », recueil superbe de l’intégrale des textes des chansons et des sketches de Gilbert Laffaille – et les commentaires passionnants dont il les accompagne – pour vous faire mieux connaître cet auteur, compositeur et chanteur, l’un des « grands » de la chanson francophone, et célébrer ses presque quarante-cinq années de scène*.

 

Son talent tout à fait personnel m’avait sauté à l’oreille dès son premier disque, en 1977 : Le Président et l’éléphant, dont la chanson-titre, une fable gentiment irrespectueuse, le fit remarquer et parfois censurer – vous vous en souvenez peut-être. Dès son deuxième opus, il était couronné du Prix de l’Académie du disque français et ses chansons passaient régulièrement à la radio – heureuse époque! Nettoyage de printemps, Corso fleuri, Interrogations écrites et d’autres dans la même veine : Trucs et ficelles, La Foire du trône, Neuilly blues… séduisaient par leur manière originale de traiter des gens et des choses : phrases courtes, mots percutants et qui font image, musiques suggestives (valses, bossa, blues, folk, funky…, avec dans la voix qui ne haussait jamais le ton un humour, une causticité nimbée de tendresse, une finesse, une élégance peu communes, la classe, quoi !

Il y a du journaliste, du billettiste dans ce chanteur, qui en « deux minutes fugitives » a l’art de saisir les mille facettes de l’actualité, notais-je après son premier récital au « Toursky » en novembre 1980, date de mon heureuse découverte sur scène de Gilbert Laffaille. L’homme, né en 1948 à Paris, avait du bagage, (maîtrise de lettres modernes et du métier – prof’ de français, accompagnateur touristique en Asie, moniteur d’alphabétisation pour travailleurs immigrés (entre autres. Il avait été programmé (par Jacques Martin à « L’Empire » entre Charles Trenet et Claude Nougaro** ; il était passé au « Printemps de Bourges » en première partie de Jean-Roger Caussimon et venait de participer à la tournée européenne de Gilles Vigneault ; il y a pires fréquentations !

Une carrière a suivi : plus de mille concerts, une douzaine d’albums et, chemin faisant, la vie passant avec ses bonheurs, ses souffrances, ses déboires, ses deuils, la construction d’une œuvre magnifique, constamment poétique, immédiatement accessible, d’une égale séduction dans le grave et le léger, dans la tendresse et la folie douce. Avec en prime, la découverte pour les spectateurs de ses récitals d’un talent inattendu de sa part : celui d’auteur-improvisateur d’un genre satirique de son invention : le « skontch », mélange de sketch et de chanson – d’une cocasserie à hurler de rire !***

L’ouvrage qui vient de paraître sous le titre de Kaléidoscope donne à lire pour la première fois l’intégrale de l’œuvre de Gilbert Laffaille. Les textes des chansons sont des bijoux, tous ! et qui, à se lire et se relire (à voix haute ou pas confirment le talent d’orfèvre de leur auteur, avec son écriture cursive, directe, traduisant son regard aigu sur le monde tel qu’il va ou ne va pas, son empathie naturelle pour ses frères humains, en particulier pour les Dents d’Ivoire et Peau d’ébène, Hommes en boubou, femmes en sari et autres naufragés et réfugiés,  tous nés de la même terre, et disant aussi sans chichi, sans tralala, pudiquement, sa vie à lui avec ses hauts et ses bas. Et il touche juste à tous les coups, au cœur autant qu’à l’esprit.

S’y ajoutent ses sketches, les fameux « skontchs », dont il émailla ses spectacles. Anomalies dans l’ego, Introduction à la communication, Les Nouvelles du Monde, Le Souffleur, l’Ecole de la vie, Les Maquereaux à la tomate… Une douzaine au total. Du comique de haut vol. A se tordre, vous dis-je !

Enfin, il y a ses commentaires. Présentés année par année de 1977 à 2017, intercalés entre les séries de chansons, ils évoquent maints souvenirs de son enfance, de sa jeunesse, de son parcours atypique ainsi que les conditions de création de ses œuvres dans le contexte artistique, politique du moment. Et c’est une belle dissertation, pleine d’humour, sans amertume ni méchanceté (mais non sans colère sur les modes chansonniers d’aujourd’hui, sur les médias – télés et radios confondus – qui pour la plupart ignorent les critères de créativité et d’originalité, ne résonnent souvent qu’en termes de « produit » et où l’on n’accepte les vieux que s’ils sont devenus des stars (… Un système qui ne reflète ni la diversité de la création ni la richesse de notre patrimoine.

Mais ici, point de règlements de comptes. Beaucoup d’hommages au contraire de la part de l’artiste, qui nomme un nombre considérable de ses collègues, hommes et femmes, célèbres, méconnus ou carrément oublié(es et ainsi les honorent pour la part qu’ils ont prise dans l’histoire de la chanson française. Et, tous comptes faits de ses succès et traversées du désert, c’est un Laffaille serein qui se présente au terme de ce livre écrit sans efforts, en quelques mois, heureux du beau métier qui est le sien, celui d’exercer une activité humaine essentielle, capable d’apporter de la joie, de l’espoir, de la paix, de l’harmonie.

J’aimerais vous citer quantité de paroles des chansons de Gilbert Laffaille : celles de Neige Tout m’étonne, Deux minutes fugitives, A la vie à la mort, Ici, Le Maître d’école, La Fille aux yeux rouges, La Valse bleue, Le Grand Voyage, La Java sans modération, Chanter encore, La Vie est là, Tout ce qui reste, Doucement sous nos yeux… et de cent autres, anciennes ou récentes, de cette intégrale. Je choisis simplement deux strophes de la dernière plage (Le Chant du voyageur de son dernier disque (Le jour et la nuit, 2013****. J’en avais fait ma carte de vœux pour 2014 et c’est par ces mêmes mots que Philippe Delerm conclut en douceur sa préface complice et chaleureuse :

Voici la nuit le vent se lève/Demain sera un autre jour/Rien ne s’en va suivons nos rêves/Tout vole et danse tour à tour/Et si le givre se dépose/Sur nos chemins de voyageurs/Nous qui aimions les mêmes choses/Restons ensemble par le cœur.

-----

*Kaléidoscope, de Gilbert Laffaille, 480 pages illustrées de photos noir et blanc ; préface de Philippe Delerm ; biographie, discographie, émissions TV, vidéos de spectacles, bibliographie en annexes (Editions Christian Pirot, 25 €.

**Claude, qui vit tout de suite en Gilbert un des preux chevaliers les plus patents au royaume de la chanson française, disait de lui : dès qu’il chante, en moi un oiseau fraternel s’éveille.

***Notamment, dans son spectacle Je vais mieux (1985 que je vis au théâtre de Fos.

**** Paroles et musiques de Gilbert Laffaille, arrangements subtils de sa pianiste-accompagnatrice, l’épatante Nathalie Fortin, avec laquelle il a également enregistré en public un spectacle piano-voix : Gilbert Laffaille et Nathalie Fortin (Traficom Musik.

 

 

Retour

**********************************************************

Pour le Printemps des Poètes, deux poètes rendent visibles les invisibles, avec un hommage à leur courage quotidien...Et vous pourrez nous retrouver un peu partout en France dans une quarantaine d'événements !

La lettre d’information n°109 – Mars 2020

Rendre visibles les invisibles

 

L’une s’intéresse au travail des femmes, ces invisibles qui prennent soin de nous et que l’on ne regarde jamais ; l’autre s’est penchée sur ces vies souterraines, ces invisibles que l’on croise chaque jour dans le métro parisien sans les voir. L’une et l’autre ont recollé avec leurs mots de poètes des fragments de vies. Merci Fabienne Swiatly et Maram al-Masri d’avoir rendu hommage, avec respect et tendresse, au courage des humbles. Parce que loin des actes flamboyants pleins de panache, il y a le courage de vivre, tout simplement. Pour ce Printemps des poètes placé sous le signe du courage, nous vous invitons à découvrir ces recueils empreints d’humanité et aussi à retrouver nos auteurs parmi la quarantaine d’événements de notre Printemps !

Ce mois-ci en librairie...

Elles sont au serviceFabienne SwiatlyCollection Soleil noirEn librairie le 5 mars80 pages • 13 €

Cliquez ici pour en savoir plus...

• Un livre exclusivement consacré à ces métiers que pratiquent les femmes• Des petites proses impeccables, comme autant d’instantanés « cadrés serrés » et de fragments de vie• Une écriture poétique caméra au poing pour donner à voir le langage des corps et faire parler les silences

Extrait :« Aide à la personne, soin, accueil, éducation…Prise en charge du corps de l’autre, des besoins de l’autre. Entretien des bureaux, des maisons, des écoles.

Des femmes au travail.

Ces textes ont été écrits comme des instantanés photos.

Ici et maintenant. »

Photo Jiliane Cardey

Fabienne Swiatly

Née en 1960, en Moselle, d’un père polonais et d’une mère allemande, elle se dit fille des aciéries et de la langue allemande, des bleus de travail et de la soudure, des ouvriers exploités et des manifs...

Découvrir sa bio...

MétropoèmesMaram al-Masri

Préface de Murielle SzacCollection L'autre langueEn librairie le 5 mars144 pages • 16 €

Cliquez ici pour en savoir plus...

Une déambulation poétique au cœur du métro parisien pour sauver des fragments d’humanité• Une poésie du quotidien, empreinte d’empathie et de liberté• Quand le métro s’invite en poésie, les transports se font amoureux

Extrait :

« Gare d’Austerlitz

Dans le métro aérienJ’ai vudes arbres qui saignaientdes gouttes de sang blanc.Personne n’a doutéque l’assassinétait le printemps. »

Photo Ananda

Maram al-Masri

Née en Syrie, elle entreprend des études à Damas, avant de s’exiler à Paris où elle connaît une situation difficile. En 2003, Cerise rouge sur un carrelage blanc la révèle au public francophone....

Découvrir sa bio...

Sélection de rencontres et soirées poétiques en mars 2020

• Du 2 au 25 (La Rochelle – 17 :Laurent Cennamo est en résidence au Centre Intermondes. Une soirée de lecture aura lieu à la librairie Les Rebelles Ordinaires.

Le 3 à 18h30 (Perpignan – 66 :Rencontre avec Souad Labbize autour de son recueil Je franchis les barbelés.Librairie Torcatis – 10 rue Mailly

• Le 4 à 14h30 (Paris – 75020 :Chantal Portillo dialogue avec Bruno Doucey et Thierry Renard autour des anthologies Courage ! Dix variations sur le courage et un chant de résistance et La Beauté – Éphéméride poétique pour chanter la vie.Pavillon Carré de Baudouin – 121, rue de Ménilmontant / M° Ménilmontant

• Le 5 à 18h30 (Aix-en-Provence – 13 :Ouverture du 6ème Festival des Écrivains du Sud avec Yvon Le Men et Bruno Doucey. Récital poétique autour du thème du voyage.Amphithéâtre de la Verrière – 10, rue des Allumettes• Du 5 au 7 (Nantes – 44 :Retrouvez Souad Labbize lors de la 8ème édition du Festival Atlantide – Les Mots du Monde :– le 7 à 13h : « Quand l’intime infuse le collectif », table ronde avec Souad Labbize, Didier Daeninckx et Sylvain Coher, animée par Florence Bouchy.– le 7 à 17h : Grande rencontre avec Souad Labbize animée par Christelle Capo-Chichi.Le lieu unique – rue de la Biscuiterie

• Le 6 à 19h30 (Vincennes – 94 :À l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, retrouvez Maram al-Masri et Jiliane Cardey pour une soirée autour du thème « Poésie féminine du monde entier ».Librairie Millepages – 91 rue de Fontenay M° Château de Vincennes

• Le 6 à 18h30 (Saint-Etienne – 42 :Rencontre avec Bruno Doucey autour de la collection Poés’histoires.Librairie Croquelinottes – 23, rue de la résistance

• Le 7 à (Passamaïnty - 976 :Rencontre-lecture avec Nassuf Djailani autour de son recueil Naître ici.Bouquinerie de Passamaïnty - 15 route de Vahibé – Mamoudzou (Mayotte

• Le 7 à 11h30 (Montreuil – 93 :Rencontre avec Marion Collé pour son recueil Être fil.Bibliothèque Daniel Renoult – 22 Place le Morillon

• Le 7 à 18h30 (Berrien – 29 :Soirée de lectures poétiques en présence de Fabienne Juhel, autour du roman La Mâle-mort entre les dents.Café Librairie L’Autre Rive – Restidiou vraz

• Le 7 à 20h (Lyon – 67 :Soirée de lancement du Magnifique Printemps aux Échappées Belles avec Bruno Doucey et Murielle Szac, Katia Bouchoueva, Joël Vernet et Dimitri Porcu, autour de l’anthologie Courage ! Dix variations sur le courage et un chant de résistance avec La Compagnie Hallet Eghayan. Réservation conseillée/gratuit.Théâtre-Studio Aux Echappées belles – 65-73, rue du Bourbonnais

• Le 8 à 18h (Paris – 75003 :Soirée à la Maison de la Poésie autour de l’anthologie Courage ! Dix variations sur le courage et un chant de résistance. Lectures par Katerina Apostolopoulou, Louis-Philippe Dalembert, Emmanuelle Favier, Dimitri Porcu, Fabienne Swiatly & Murielle Szac. Musique par Fénia Papadodima & Yorgos Paliamotis. Animée par Bruno Doucey & Thierry Renard. Réservation conseillée.Maison de la poésie – Passage Molière, 157, rue Saint Martin / M° Rambuteau

• Le 9 à 19h30 (Tours – 37 :Retrouvez Stéphane Bataillon et Katerina Apostolopoulou pour une rencontre autour de leurs recueils.Librairie La boîte à Livres – 19, rue Nationale

• Le 10 à 12h (Lyon – 69 :La Chambre d’écho propose une rencontre avec Jeanne Benameur, invitée à partager ses goûts et influences artistiques à travers des lectures, des extraits de musiques ou de films. Rencontre animée par Yannick Laurent. Réservation obligatoire.Siège social Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes– 4 Boulevard Deruelle

• Le 10 à 19h (Paris – 75019 :Table ronde sur écritures féminines contemporaines avec Aurélia Lassaque, Marie de Quatrebarbes et Katia-Sofia Hachim.Espace Niemeyer, Place du Colonel Fabien, 6 avenue Mathurin Moreau / M° Colonel Fabien

• Le 11 à 20h30 (Tours – 37 :Chant avec l’Ensemble Vocal Universitaire de Tours, le chœur des voyageuses & poésie avec Bruno Doucey pour un spectacle autour de l’enfance, du grand départ et de la beauté de la vie.

Église Saint-Julien ­– 20, rue Nationale

• Le 11 à 19h (Villeurbanne – 69 :Soirée poétique et musicale avec Jeanne Benameur, accompagnée par le musicien Benjamin Duboc, autour de ses derniers textes, dont La Géographie absente et L’exil n’a pas d’ombre.Maison du Livre, de l’Image et du Son – 247 Cours Emile Zola

• Le 11 à 18h30 (Versailles – 78 :Rencontre-lecture avec Sapho autour de son recueil Aujourd’hui – Journal au bord.Bibliothèque Centrale de Versailles – 5 rue de l’Indépendance Américaine

• Le 12 de 16h à 17h (Paris – 75006 :Lectures sur le thème du courage à partir de l’anthologie Courage ! Dix variations sur le courage et un chant de résistance. En présence d'Ariane Lefauconnier.Bibliothèque André Malraux – 112, rue de Rennes / M° Rennes

• Le 13 à 18h30 (Bordeaux – 33 :Rencontre avec Bruno Doucey autour de son travail d’éditeur et de poète. Soirée proposée avec le Marché de la poésie.Bibliothèque Capucins/Saint-Michel – 10/12 place des Capucins

• Le 14 de 10h à 22h (La-Suze-sur-Sarthe – 72 :Retrouvez la maison d’édition au Salon de la poésie à l’occasion du 3ème Printemps Poétique. En présence de Pierre Kobel.Salle des fêtes – 4, rue des Courtils

• Le 14 à 15h (Montreuil – 93 :Atelier d’écriture avec Stéphane Bataillon : « Des haïkus dans la ville ». Introduction à l’art d’écrire des haïkus à partir d’éléments du quotidien.Bibliothèque Paul-Eluard – 10, rue Valette

• Les 14 et 15 (Bordeaux – 33 :Les Éditions Bruno Doucey sont invitées à la 21ème édition du Marché de la Poésie de Bordeaux. Le 14 à 16h, retrouvez Bruno Doucey et Aurélia Lassaque pour un temps d’échange autour de la maison d’édition.Halles des Chartons – 10 place du Marché

• Le 15 à 15h (Quintin – 22 :Conférence avec Yvon Le Men et Fabienne Juhel : « La poésie peut-elle nous aider à vivre ? » au Salon du livre de Caractère.Château de Quintin

• Le 16 à 19h (Poligny – 39 :Rencontre-lecture avec Bruno Doucey et Murielle Szac autour de la collection Poés’histoires.Librairie Polinoise – 3, rue Travot• Le 17 à 18h30h (Dole – 39 :Récital et rencontre avec Bruno Doucey.Médiathèque de l’Hôtel‑Dieu – 2 rue Bauzonnet

• Le 17 à 19h (Fontenay-sous-bois – 94 :Rencontre-lecture autour du recueil Contre la nuit de Stéphane Bataillon.Librairie La Flibuste – 3, rue Jean Jacques Rousseau

• Le 18 à 19h30 (Lyon – 69 :Rencontre-lecture avec Tanella Boni à l’occasion du Magnifique Printemps.La Maison des Passages – 44, rue Saint Georges

• Le 19 à 19h (Marseille – 13 :Rencontre-lecture avec Souad Labbize autour de son recueil Je franchis les barbelés en partenariat avec l’association Peuple et Culture Marseille.Librairie Transit – 45, bd de la Libération

• Le 19 à 20h30 (Annecy – 74 :Autour de l’œuvre d’Yvon Le Men, « Comme la voix vers son chant » spectacle présenté dans le cadre du Mois de la Poésie et de la Francophonie. Réservation obligatoire.L’Auditorium Seynod – 1 Place de l’hôtel de ville• Du 20 au 23 (Paris – 75015 :Retrouvez les Éditions Bruno Doucey au salon Livre Paris, sur le stand M43 ! Et retrouvez nos auteurs tout au long du salon : Claude Ber, Jiliane Cardey, Louis-Philippe Dalembert, Ananda Devi, Mireille Fargier-Caruso, Yvon Le Men…À ne pas manquer :– le 21 à 16h : table ronde avec Yvon Le Men sur la Scène PolarRetrouvez tout le programme de signatures sur notre site.Porte de Versailles – Pavillon 1

• Du 20 au 22 (Eveux – 69 :Colloque « Poésie moderne et transcendance » avec Stéphane Bataillon et François-Xavier Maigre : l’absolu au cœur de l’humain. Intervention autour du thème : « L’énergie du poème au temps des ultraforces : proposition de résistance pour continuer la quête » et lecture de poèmes.Couvent de la Tourette

• Le 21 (Castres – 81 :Rencontre-signature de Sibylle Delacroix au Festival d’illustration jeunesse.Médiathèque

• Le 24 à 18h30 (Béziers – 34 :Spectacle « Le jardin des tempêtes », lecture/dédicaces d’Yvon Le Men.Médiathèque André Malraux – 1 Place du 14 juillet

• Le 25 de 14h à 19h (Paris – 75005 :Rencontre-lecture avec Souad Labbize, Hala Mohammad et d’autres poètes à l’occasion du Printemps des poètes 2020. Réservation obligatoire.Sorbonne-Amphithéâtre Richelieu – 17, rue de la Sorbonne

• Le 25 à 20h30 (Bécherel – 35 :Rencontre avec Maram al-Masri à l’occasion de la parution de ses deux derniers recueils : La femme à sa fenêtre et Métropoèmes.Ulysse à l’Ouest – 3 rue de la chanvrerie

• Le 26 à 18h (Mellionnec – 22 :Rencontre-lecture avec Maram al-Masri autour de ses derniers ouvrages.Librairie Le Temps qu’il fait – 12, place de l’église

• Le 26 à 14h30 (Créteil – 94 :Rencontre autour de la poésie indienne avec Jiliane Cardey et Bruno Doucey autour de l'anthologie Pour une poignée de ciel – Poèmes au nom des femmes dalit.Médiathèque de l’Abbaye-Nelson Mandela – 3, place de l’Abbaye

• Le 27 à 20h30 (Albi – 81 :Retrouvez Louis-Philippe Dalembert, invité d’honneur du festival Tarn en Poésie, pour un entretien mené par Bernard Magnier.Médiathèque Pierre-Amalric d’Albi30, avenue Général de Gaulle

• Du 27 au 29 (Binic – 22 :Retrouvez Jeanne Benameur, marraine du festival ainsi que Bruno Doucey, Fabienne Juhel et Murielle Szac au festival les Escales de Binic.Les Escales de Binic – 2 Quai de Courcy

• Le 28 (Châteaudun – 28 :Rencontre-dédicace de Sibylle Delacroix au Salon du Livre jeunesse de Châteaudun.Salle Gaston Couté – 8, avenue du Général-de-Gaulle

• Le 28 à 16h (Aix-en-Provence – 13 :Rencontre et lectures avec Claude Ber, Béatrice Bonhomme et Hala Mohammad à la Fondation Saint-John Perse.Cité du Livre – 8/10 Rue des Allumettes

• Le 31 à 17h (L’île-Saint-Denis – 93 :Retrouvez Louis-Philippe Dalembert pour une rencontre-signature, dans le cadre du festival Hors Limites.Médiathèque Elsa Triolet ­– 1 ter rue Mechin

• Le 1er avril à 19h30 (Paris – 75010 :Jiliane Cardey et Bruno Doucey sont invités chez Tiasci-Paalam pour une rencontre autour de l’anthologie Pour une poignée de ciel.13, rue de l’Aqueduc / M° Château Landon

Éditions Bruno Doucey Cour Alsace-Lorraine, 67, rue de Reuilly – 75012 Pariswww.editions-brunodoucey.com

Retour

**********************************************************

Ce livre sera commenté lors
 d'une prochaine émission
 

parutions fichier\2020\A. HOLLAN - Je suis ce que je vois -fiche catalogue.pdf

Retour

**********************************************************

parutions fichier\2020\Tisser les couleurs du silence - Couv3.pdf    parutions fichier\2020\Tisser les couleurs du silence - Couv3.pdf    parutions fichier\2020\Bon_commande_global_site.pdf

 

 

Retour

**********************************************************

Patrice MALTAVERNE nous communique : 

 

Vous trouverez ci-joint, pour votre information et/ou diffusion, des extraits du numéro 86 de Traction-Brabant désormais disponibles sur le Cloud d'Orange,

et qui comprennent les poèmes ou textes courts de : Éric Savina, Georges Thiéry, Chantal Godé-Victor, Robert Roman, Etienne Paulin, Daniel Birnbaum.

 

- en version pdf : https://share.orange.fr/?_=37B#fAbAtOX0u737ee3ad20b

 

- en version doc : https://share.orange.fr/?_=anl#cMLaRcZl6U37ee3ad1f7

 

Si les liens ne fonctionnent pas directement, vous pouvez les copier-coller.

 

Vous trouverez enfin ci-dessous, quatre liens qui vous permettront d'aller faire un tour sur les deux blogs des Editions Le Citron Gare et de Traction-brabant, ainsi que sur les deux blogs de mes chroniques poétiques :

 

http://lecitrongareeditions.blogspot.fr/

http://traction-brabant.blogspot.fr/

 

http://poesiechroniquetamalle.blogspot.fr/

http://cestvousparcequecestbien.blogspot.fr/

 

Bonne lecture ! Vos remarques sont les bienvenues...

 

PS : concernant les règles de confidentialité (Règlement Général sur la Protection des Données, ou RGPD du 25 mai 2018, l’association Le Citron Gare vous confirme que les adresses électroniques,

grâce auxquelles vous êtes informé(es des activités et parutions de « Traction-brabant » et du « Citron Gare », n’ont jamais été et ne seront jamais vendues.

Si, cependant, vous souhaitez ne plus recevoir ces informations, il suffit de le faire savoir par un simple mail.

 

Amicalement

Patrice Maltaverne

et l'association Le Citron Gare

 

Retour

**********************************************************

ÉDITIONS  OBSIDIANE / PARUTIONS 2019

 

Mai GÉRARD NOIRET: EN PASSANT (avec des dessins de Jean-Louis Gerbaud

 

Ce livre, qui est un choix dans un ensemble beaucoup vaste, est composé de notations (parfois proches du haïku, lesquelles sont bien souvent de pures sensations transcrites dans linstant et retravaillées gèrement ensuite. Tendres, graves et humoristiques,

ces petites visions (ou flashes du quotidien sont empreintes d’une certaine mélancolie portée par la fugacité de ces veuses sensations

 

Collection Le Cardes lombes                     ISBN : 978-2-916447-92-6                        64 pages              15 €

 

Mai JEAN-FRANCOIS REGNARD: « ICI L’ON FAIT CE QUE LON VEUT »

 

Jean-François Regnard (1655-1709 mena une vie aisée et mouvementée, partagée entre le jeu, la littérature et les voyages.

Il rencontra le succès littéraire avec, notamment, Le Légataire universel (1708. On voyait en lui le pourfendeur des hypocrisies et des faux semblants, et un successeur de Molière.

Non content dêtre un dramaturge fort apprécié, Regnard s’adonna aussi à la satire avec beaucoup d’habile et de verve ; cest cet aspect peu connu de son talent que nous donnons à lire ici à travers un choix de satires, dépîtres et de chansons, psenté par Karim Haouadeg

 

Collection Les Placets invectifs                    ISBN : 978-2-916447-81-0                72 pages                       13 €

 

Octobre ANTON PINCAS : EST-CE QUE TU ME VOIS ENCORE

Choix et traduction dEmmanuel Moses

 

Anton Pincas, né en Bulgarie en 1935, a reçu le Prix dIsraël pour lensemble de son œuvre en 2005.

Est-ce que tu me vois encore est son troisme livre traduit en français. De ces poèmes assez récents, E. Moses dit quils sont marqués par : « L’adieu au temps, sur le mode du consentement, sur le mode de ces deux puissants éments,

l’un extérieur, lautre enfoui dans l’intimité, que sont lirversible et la nostalgie… »

 

Hors collection                                               ISBN : 978-2-916447-94-0                64 pages                      15 €

 

Octobre GÉRARD CARTIER : DU FRANGLAIS AU VOLAPÜK ou LE PERROQUET AZTÈQUE

 

« Jamais notre langue na été aussi malmenée et jamais à ce point mal aimée.

Quand elle ne se voit pas dénigrée pour des motifs elle sert de bouc émissaire à dautres combats, elle est trahie au profit de l’anglais, qui se voit paré de toutes les vertus.

Les amoureux du français font face à une coalition vaste et hétéroclite qui emprunte à toutes les couches de la société, qui larde aujourdhui ses discours de mots immigrés, par paresse ou pour paraître… »

 

Collection Les Placets invectifs                ISBN : 978-2-916447-95-7                   96 pages                        14 €

 

 

————————————————bulletin de souscription —————

 

NOM :                                                         PRÉNOM :

 

ADRESSE :

 

COMMUNE :                                              CODE POSTAL :

 

SOUHAITE RECEVOIR ( les 4 volumes 40 € franco : ……………………………………Bulletin à retourner, accompagné du règlement à l’ordre des éditions:

OBSIDIANE : 18, chemin du camp gaulois / Château - 89500 - Bussy-le-Repos

 

Soc des Editions Obsidiane, SARL au capital de 20429,17€, RCS Sens B332 526 62APE 221 A

 

Retour

**********************************************************

Retour

**********************************************************

Éléments pour un parcours d'écriture

par Margo OHAYON

Prix : 3,99 €ISBN : 978-1-911572-93-0Nombre de pages : 93 pagesLangue du livre : français

Thème : Nouveautés!

 

Ce parcours, qui dessine un voyage initiatique, essaie, à travers divers exercices d'approfondir l'écriture, et de mener, avec et par elle, une quête intérieure de l'être, comme en réponse à une question : « To be or not to be ».

A force de tarauder avec les mots le matériau écrit, la vision d'une spirale surgit, qui projettera cette trajectoire de vie dans l'espace.  Je tente d'en donner les clés, et de préciser son orientation. Margo Ohayon

« Éléments pour un parcours d'écriture » se composent de deux parties :

I. Le dossier de Michel Host

II. Le dossier de Matthieu Baumier

 

Retour

**********************************************************

 

Retour

**********************************************************

Franck MERGER nous communique :
Maria Carta dans "La Revue des Archers"
La Revue des Archers 
vient de faire paraître la traduction
due à Filomène Giglio et à moi-même
de 5 poèmes de Canto rituale (1975
recueil de l'artiste sarde Maria Carta
 
image.png
Vous pouvez lire l'un de ces poèmes, "Gonario Ruiu",
sur mon site "D'autres voix" 
https://dautresvoix.fr/actualites/ 
 
A noter:
Vous pouvez retrouver dans la revue en ligne Terre à ciel
un dossier consacré à Maria Carta
élaboré par Filomène Giglio et moi-même
https://www.terreaciel.net/Filomene-Giglio-et-Franck-Merger-la-traduction-de-Maria-Carta-a-quatre-mains#.Xjxtv2hKgRk
Ce dossier comprend la traduction d'autres poèmes de Canto rituale
 
Bonne lecture!
Franck 

 

Retour

**********************************************************

En février, on vous fait découvrir la voix des femmes indiennes "intouchables", ainsi qu'un nouveau recueil d'Ananda Devi !Et vous pourrez nous retrouver dans une dizaine d'événements tout au long du mois...

La lettre d’information n°108 – Février 2020

Combattre les castes

 

Que se passe-t-il quand les laissées-pour-compte de la société indienne se révoltent ? Elles prennent la plume et leur poésie fait voler en éclat le carcan meurtrier des castes. Elles, ce sont les femmes dalit, celles que nous appelons « intouchables » et dont les mots nous ont bouleversés. Gageons qu’ils vous toucheront aussi profondément que nous à travers cette anthologie. Comme vous toucheront les textes incandescents d’Ananda Devi, poète née à l’île Maurice, qui nous offre ce mois-ci son troisième recueil. Belle découverte à tous et n’oubliez pas de lire notre agenda !

Ce mois-ci en librairie...

Pour une poignée de ciel – Poèmes au nom des femmes dalitAnthologie établie et traduite par Jiliane CardeyPréface de Nathacha AppanahCollection TissagesEn librairie le 20 février240 pages • 20 €

Cliquez ici pour en savoir plus...

Une anthologie bilingue de la poésie dalit, ces « intouchables » longtemps privés de parole• Un livre pour faire entendre le cri de révolte des femmes• Un livre essentiel pour comprendre l’irruption des dalit, phénomène littéraire majeur de l’Inde postcoloniale

Extrait :« Ta géographieTes mathématiquesTes manières affectéesEt ta grandiloquenceAbsolument tout, sera réduit à néantCar, maintenantLa femme dalitS’est saisie du crayon »– Sudhir Sagar

Photo Jiliane Cardey

Jiliane Cardey

Née en 1993, Jiliane Cardey se prend de passion pour l’Inde dès l’enfance à la suite de lectures qui marqueront durablement sa vie...

Découvrir sa bio...

Danser sur tes braises suivi de Six décenniesAnanda Devi

Collection L'autre langueEn librairie le 6 février96 pages • 14 €

Cliquez ici pour en savoir plus...

• Un diptyque consacré au corps des femmes : la mère, la fille, l’amante• Un livre sur la maternité et la séparation qu’implique toute naissance• Les mots de la poésie pour tenir tête au brasier des jours

Extrait :

« Tout commence par la perte des eaux. L’outre se désemplit pour livrer le passage à une entité complète en soi. Pas un corps étranger ; un bourgeon, une ébauche, une excroissance intime, qui, une fois émergé, devient cet autre auquel seuls nous rattachent les liens de l’amour et du désarroi. »

Photo Ananda

Ananda Devi

Née en 1957 à Trois-Boutiques de parents d’origine indienne, Ananda Devi restitue dans son œuvre le tissage culturel et humain si particulier de l’île Maurice...

Découvrir sa bio...

Sélection de rencontres et soirées poétiques en février 2020

Le 1er à 10h30 (Quintin – 22 :Rencontre avec Fabienne Juhel autour de son roman La Mâle-mort entre les dents.Librairie Le Marque Page - 8, rue aux Toiles

Du 6 au 9 (Tinqueux – 51 :Retrouvez les Éditions Bruno Doucey à l'occasion de la 7ème édition du Marché de la Poésie Jeunesse ! À ne pas manquer :– le 6 à 10h30 : Murielle Szac et Bruno Doucey présentent la collection Poés'histoires– le 8 à 15h : "Poésie et langue des signes" avec Brigitte Baumié– le 8 à 21h : concert collectif avec Bruno Doucey & Fabienne SwiatlySalle des fêtes – rue Croix Cordier

Du 7 au 9 (Rennes – 35 :Durant le festival Jardins d'hiver, venez découvrir la carte blanche de Jeanne Benameur, "écrivain passeur" de cette 3ème édition.Les Champs Libres – 10, cours des AlliéesElle sera également à la librairie La Boîte à Livres à Tours le 18 février, à la librairie Folies d'Encre à Saint-Ouen le 27, à la librairie Dédicaces à Rueil-Malmaison le 28 et à la librairie Aux Antipodes à Enghien le 29, pour son roman Ceux qui partent (Actes Sud.

Le 7 à 19h30 (Issy-les-Moulineaux – 92Retrouvez Jiliane Cardey pour une rencontre autour de l'anthologie Pour une poignée de ciel – Poèmes au nom des femmes dalit. Réservation obligatoire.Espace Andrée Chedid – 60, rue Général Leclerc / M° Mairie d'Issy

Le 11 à 18h30 (Royan – 17 :Soirée poétique avec dédicace en présence de Hala Mohammad.Librairie Le Rivage – 88, boulevard Aristide Briand

Le 12 à 19h30 (Lyon – 69 :Rencontre avec Fabienne Swiatly et Bruno Doucey autour de l'anthologie Courage ! Dix variations sur le courage et un chant de résistance, et pré-lancement du recueil Elles sont au service.Librairie La Voie aux chapitres - 4, rue Saint-Jérôme Le 14 à 18h (Guingamp – 22 :Rencontr'apéro avec Fabienne Juhel autour de son roman.Librairie Mots et Images - 10, rue Saint-Yves

 

Éditions Bruno Doucey Cour Alsace-Lorraine, 67, rue de Reuilly – 75012 Pariswww.editions-brunodoucey.com

 

Retour

**********************************************************

Dans cette 107ème lettre d'information, on commence l'année en vous donnant du courage ! Et en vous conviant à une dizaine d'événements, dont la Nuit de la Presqu'île !

La lettre d’information n°107 – Janvier 2020

Prenez votre courage à pleines mains

 

Le courage… Nous ne pouvions rêver d’une thématique plus appropriée pour 2020, année de notre dixième anniversaire ! Non qu’il y ait une forme de bravoure à éditer des poètes dans une maison d’édition totalement indépendante, mais parce que toutes les valeurs que nous portons se trouvent condensées en un seul terme drapé de lumière et de nuit. Aussi avons-nous décidé de ne pas attendre le Printemps des Poètes pour vous donner à lire notre anthologie consacrée au courage, qui paraît en ce début janvier. Notre manière de vous remercier, vous lecteurs, ainsi que les poètes que nous publions, pour dix ans de fidèle compagnonnage et de vous souhaiter d’empoigner votre courage à pleines mains pour une année 2020 intrépide et résistante !

Ce mois-ci en librairie

Courage ! Dix variations sur le courage et un chant de résistanceAnthologie établie par Bruno Doucey et Thierry RenardCollection TissagesEn librairie le 16 janvier 2020272 pages 20 €

Cliquez ici pour en savoir plus...

• Plus de 80 poètes contemporains, français et étrangers• Des textes qui déclinent le thème du courage sous toutes ses acceptions• Des poèmes pour éclairer les temps inquiets que nous traversons

La saison du courageEau humble jetée sur le printemps

Courber l’échine, aller contre le ventOuvrir aux femmes opprimées, piétinéesUne espérance derrière les fenêtresRésister, s’évader, survivreAimer à corps perduGarder les mots en vieEt puis rire toute une éternité dedans la terre

Acrostiche réalisé à partir de fragments de poèmes de : Peter Bakowski, Louise Dupré, Edwin Madrid, Anita Bharti, Hélène Dorion, Michel Dunand, Dimitri Porcu, Luis Mizon, Alexei Bueno.

88 auteurs parmi lesquels Marion Collé, Nimrod, Caroline Boidé, Carl Norac, Maram al-Masri, Charles Juliet, La Grande Sophie, Margaret Atwood, Jacques Darras, Déwé Gorodé, Marie-Hélène Voyer, Yvon Le Men, Ersi Sotiropoulos, Breyten Breytenbach, Katia Bouchoueva, Louis-Philippe Dalembert...

La Mâle-mort entre les dentsFabienne JuhelCollection Sur le filEn librairie le 2 janvier 2020288 pages 19,50 €

Cliquez ici pour en savoir plus...

On vous le présentait le mois dernier, et ça y est : le roman de Fabienne Juhel consacré à Tristan Corbière et la tragédie de Conlie est disponible en librairie !

Sélection de rencontres et soirées poétiques en janvier 2020

Le 7 à 19h (Marseille – 13001 :Lecture de Claude Ber accompagnée par Frédérique Wolf-Michaux au Festival International de cinéma dans le cadre des Dits du Mardi organisés par Julien Blaine avec le soutien du CIPM et du FID.FID – 14, allée Léon Gambetta

Le 10 à 18h (Morlaix – 29 :Rencontre avec Fabienne Juhel à la librairie Dialogues, à l'occasion de la sortie du roman La Mâle-mort entre les dents.Librairie Dialogues Morlaix – 9, rue d'Aiguillon

Le 11 de 17h à 19h (Saint-Brieuc – 22 :Rencontre avec Fabienne Juhel à la librairie Le Pain des rêves.Librairie Le Pain des rêves – 13 rue Saint-François

Le 16 à 20h (Paris – 75014 :L’association Métaphores et Sabine Péglion vous invitent pour un Café-Poésie en compagnie de Nimrod.Fondation de Monaco - Cité internationale universitaire – 47A, boulevard Jourdan / M° Porte d'Orléans

Le 17 à 19h (Paris – 75012 :Soirée autour du recueil de Bruno Doucey, Ceux qui se taisent et de sa traduction en grec par Katerina Apostolopoulou à la librairie L’arbre à lettres. Lecture accompagnée en musique par Fenia Papadodima.Librairie L’arbre à lettres – 62 Rue du Faubourg Saint-Antoine / M° Ledru-Rollin

Le 18 à 15h (Fillinges – 74 :Venez participer à la Nuit de la lecture avec le réseau Idélire, lors d'une rencontre avec Louis-Philippe Dalembert autour de son roman Mur Méditerranée (éditions Sabine Wespieser.Salle des fêtes – 875 Route du Chef Lieu

Le 18 de 19h à 21h (La Ciotat – 13 :À l'occasion de la Nuit de la lecture et dans le cadre de l’exposition Odysseus de Michaël Duperrin, lecture d'extraits de Odysseus, l’Autre monde par Michaël Duperrin et Thierry Fabre en dialogues avec les poètes Nicolas Dutent et Aurélia Lassaque qui lira des extraits de son recueil En quête d'un visage.Chapelle des pénitents bleus – Boulevard Anatole France

Le 21 à 10h (Paris – 75004 :Conférence par Bruno Doucey et Thierry Renard sur l’anthologie du Printemps des Poètes Courage ! Dix variations sur le courage et un chant de résistance. Réservation obligatoire auprès du Printemps des Poètes.Bibliothèque de l’Arsenal - 1 rue de Sully / M° Sully-Morland

Le 21 à 19h (Rouen – 76 :Dans le cadre du festival Les poètes n’hibernent pas, lecture de Claude Ber accompagnée par la comédienne Frédérique Wolf-Michaux et de Joël Bastard à l’Opéra de Rouen.Opéra de Rouen – 7 rue du Dr Robert Rambert

Le 25 à 15h30 (Creil – 60 :Rencontre avec Louis-Philippe Dalembert suivie d’une séance de dédicace.Médiathèque de Creil – Espace culturel La Faïencerie, Allée Nelson

Le 25 à 19h30 (Paris – 75019 :L'association des amis des Éditions Bruno Doucey vous convient à la Nuit de la Presqu’île ! Au programme : lectures par les poètes de la maison, scène ouverte aux adhérents et pot de l’amitié. En présence de Maram al-Masri, Claude Ber...Bibliothèque Crimée – 44 rue Petit / M° Laumière

Le 28 à 14h30 (Nantes – 44 :Conférence sur la thématique du Printemps des Poètes suivie d’une lecture en images de la collection Poés’histoires, avec Bruno Doucey.Université permanente de Nantes – 2 bis Boulevard Léon Bureau – Amphi Kernéïs

Le 30 à 18h (Brest – 44 :Rencontre avec Jeanne Benameur autour de son roman Ceux qui partent (Actes Sud.Librairie Dialogues – Parvis Marie Paul Kermarec, Square Mgr Roull

Éditions Bruno Doucey – Cour Alsace-Lorraine, 67, rue de Reuilly – 75012 Pariswww.editions-brunodoucey.com

 

 

Retour

**********************************************************

Alain Helissen

Bien sûr !

Peintures, collages papier et fils de coton se mêlent dans ce nouveau livre unique dont la forme extérieure ressemble à ma précédente réalisation,